Salariés de Vélib, ils veulent être repris par Smoovengo, nouveau concessionnaire

© Stéphane de Sakutin/AFP Photos
© Stéphane de Sakutin/AFP Photos

300 salariés de Cyclocity, filiale de JC Decaux, chargés de la maintenance des Vélib depuis 10 ans et privés d'emploi par le changement de concessionnaire décidé par Anne Hidalgo, réclament devant la justice que leur contrat soit repris par le nouvel exploitant, Smoovengo

Par Christian Meyze

A partir du 1er janvier 2018 Vélib va laisser la place à Smoovengo. Ainsi en ont décidé la maire de Paris Anne Hidalgo et son conseil municipal. Les stations Vélib ont commencé à être démontées pour laisser la place à celles de Smoovengo.

En revanche, les salariés de Cyclocity, une filiale de Vélib de JCDecaux en charge de la maintenance de Vélib depuis dix ans, ne savent toujours pas ce qu'ils vont devenir. Ces employés ont saisi le tribunal de Nanterre pour exiger le transfert de leur contrat aux conditions de salaire qui étaient les leurs jusqu'à ce jour. Malheureusement pour eux, ce chapitre n'a évidemment pas été abordé lors de l'attribution de la nouvelle concession. Explications Aude Blacher et Abdel Joudi 
Ex-Velib, il veulent être repris par Smoovengo

 

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus