Se baigner à Paris : neuf sites mis à l'étude. Découvrez lesquels !

La maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé l'ouverture de la Seine à la baignade à l'horizon 2024, à l'occasion - le cas échéant - des Jeux olympiques d'été. Neuf sites sont à l'étude pour accueillir les baigneurs. Découvrez où vous aurez peut-être un jour le loisir de vous jeter à l'eau !

Par France 3 Paris IDF

Se jeter à l'eau dans la Seine... C'est pour le moment une chose interdite. L'Atelier parisien d'urbanisme a mis à l'étude neuf sites pouvant accueillir les baignades. C'est en effet un engagement de la maire PS de Paris, Anne Hidalgo : ouvrir la Seine à la baignade en 2024, à l'occasion de l'éventuel accueil des Jeux olympiques dans la capitale.

Dans le dossier de candidature de Paris 2024, les épreuves de triathlon et les 10 kilomètres de nage en eau libre se dérouleraient dans le fleuve. 

Du bois de Boulogne au port de Bercy

Neuf sites ont été identifiés comme ayant les caractéristiques requises  par l'Atelier parisien d'urbanisme : 
  • l’allée du Bord de l’eau au bois de Boulogne,
  • le Port de Javel,
  • l’Île aux Cygnes,
  • les quais du Trocadéro-Champ de Mars,
  • le port des Saints-Pères,
  • le port de l’Hôtel de Ville,
  • le port Henri IV - Parc Tino Rossi,
  • le port d’Austerlitz - port de la Rapée,
  • le port de Bercy - port de la Gare.
Des nageurs dans le bassin de La Villette, à Paris, à l'occasion de Fluctuat, un événement organisé par la Fédération française de natation. / © France 3 Paris IDF/M. Tafnil
Des nageurs dans le bassin de La Villette, à Paris, à l'occasion de Fluctuat, un événement organisé par la Fédération française de natation. / © France 3 Paris IDF/M. Tafnil
A noter que deux sites sites de baignades publiques figurent déjà dans le plan « Nager à Paris » : l'un au bassin de La Villette, dès juillet 2017 ; l'autre au lac Daumesnil, accessible courant 2019.

A lire aussi

Sur le même sujet

Des dizaines de gares du nord de l'Ile-de-France affectées par une grève du nettoyage

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne