Stationnement payant des 2 roues à Paris : ouverture des formalités dès lundi prochain

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuelle Hunzinger avec AFP

Le stationnement payant pour les deux-roues motorisés thermiques à Paris sera effectif à partir du 1er septembre prochain. Dès lundi 27 juin, le service d'enregistrement des véhicules thermiques ou électriques, indispensable pour bénéficier d'un tarif préférentiel, sera ouvert.

La mairie de Paris a présenté aujourd'hui les modalités du stationnement pour les 2 roues motorisés, thermiques et électriques.

A partir du 1er septembre, tous les propriétaires devront passer par l'un des 4000 horodateurs ou les applications mobiles dédiées, pour des tickets dématérialisés. Néanmoins, dès le 27 juin, ceux qui souhaitent bénéficier d'un tarif préférentiel pour les véhicules thermiques, ou conserver la gratuité pour les véhicules électriques, devront faire une demande via le site de la ville, associé à la plateforme nationale FranceConnect, a indiqué David Belliard, l'adjoint (EELV) aux mobilités et à la transformation de l'espace public.

►Les deux-roues motorisés électriques 

Pour les motos et scooters électriques, le stationnement restera gratuit à condition d'avoir renseigné la plaque d'immatriculation sur le site de la mairie de Paris, sans quoi les propriétaires devront s'acquitter du tarif visiteur.

►Les deux-roues motorisés thermiques

Les propriétaires résidant dans la capitale et les professionnels basés à Paris et dont l'activité est principalement sédentaire, eux, pourront bénéficier d'un abonnement à 22,50 euros l'année pour payer 75 centimes par jour de stationnement. Les résidents pourront rester une semaine maximum sur le même emplacement.

Les professionnels basés à Paris ou en banlieue et ayant une activité principalement mobile auront le droit à un abonnement de 120 euros l'année ouvrant le droit à un stationnement de sept heures maximum à 25 centimes l'heure.

Les autres pourront bénéficier d'un abonnement de 70 ou 90 euros par mois dans 40 parkings de la Ville - 90 à la fin de l'année - ou du tarif visiteur, correspondant à la moitié de celui appliqué pour les voitures : 3 euros de l'heure dans le centre de la capitale, 2 euros dans les arrondissements extérieurs.

Attention, le forfait post-stationnement (FPS), qui a remplacé l'amende, correspond à six heures de stationnement.

42000 places de stationnement dédiées à Paris

Motos et scooters bénéficient déjà de 42.000 places dédiées dans la capitale, dont 1.000 créées depuis 2021 sur les 5.000 nouvelles promises pendant le mandat, a souligné David Belliard, pour qui la mairie ne "chasse pas" ces utilisateurs. "C'est une mesure d'équité" vis-à-vis des automobilistes payant déjà le stationnement, a fait valoir l'élu écologiste, qui veut aussi lutter contre une "privatisation de l'espace public par des engins dont les nuisances sont très importantes: pollution, nuisances sonores, encombrement de l'espace public".