Panne sur le RER C : des usagers évacués par les voies après avoir été bloqués deux heures dans un train

Des voyageurs bloqués "près de deux heures" dans un RER près de la gare Bibliothèque François-Mitterrand se sont retrouvés sur les voies lundi soir, suite à une panne électrique à Austerlitz. Si le trafic a repris progressivement, des perturbations restent à prévoir ce mardi.

Le trafic des trains était encore "ralenti sur l'ensemble de la ligne" ce mardi matin suite à la panne électrique d'un poste d'aiguillage de la gare d'Austerlitz à Paris lundi soir. "Les équipes opérationnelles ont œuvré toute la nuit pour rétablir les circulations ce matin. Des suppressions et adaptations importantes du plan de  transport restent cependant à prévoir aujourd'hui en répercussion de cet incident", indique le compte X du RER C ce mardi.

Lundi soir, les passagers d'un RER C bloqué pendant "près de deux heures" à proximité de la gare Bibliothèque François-Mitterrand, ont été évacués par les voies, selon des images circulant sur les réseaux sociaux. Une situation confirmée par la SNCF auprès de l'AFP.

"Les voyageurs ont choisi par eux mêmes de descendre parce qu'ils étaient à proximité de la gare", a affirmé une porte-parole du groupe, qui a précisé qu'en gare, des agents SNCF "étaient là pour les accueillir".

Des trains immobilisés "hors quai"

Les circulations ont dû être interrompues entre Champs de Mars et Bibliothèque François-Mitterrand, a précisé la SNCF, selon qui d'autres trains "ont été immobilisés hors quai". 

Les équipes de SNCF Réseau "ont pu réactiver le poste" d'aiguillage et le trafic a repris "un peu avant 22h", de manière "progressive", toujours selon la SNCF. Des passagers attendaient encore un train en gare d'Austerlitz, selon un point de situation de la SNCF peu avant 23h, qui a assuré toutefois que "tout le monde" allait "pouvoir rentrer chez lui ce soir".

En raison de la panne électrique, le trafic entre Paris et les Aubrais (Loiret) a également été perturbé.

"A chaque jour son nouvel incident"

Suite à la panne, La Vignette du Respect demande dans un communiqué "le rétablissement de conditions de transports dignes" sur la la ligne C. "A chaque jour son nouvel incident", déplore l'association de défense des usagers, pointant du doigt "une soirée chaotique".

"La ponctualité tombée à 80%, l'un de ses plus bas niveau historique, est plombée par des défaillances nombreuses affectant les rames et l'infrastructure ferroviaire. Ce nouveau sinistre qui a touché un poste d'aiguillage rappelle cette réalité : ce n'est pas la simplification de la ligne prévue dans le cadre du futur schéma directeur qui solutionnera l'effondrement de la ponctualité du RER C", écrit l'association.

La Vignette du Respect réclame ainsi "un choc d'investissement et la réalisation de travaux structurants". L'association demande "la mise en service au plus vite de rames neuves", "la réalisation des travaux de fiabilisation et de régénération du réseau", "l'augmentation des capacités en entrée de Paris et la création de voies de retournement pour les situations perturbées", et enfin "un nouveau plan de gestion des situations perturbées afin d'accompagner les usagers au mieux" et "éviter un temps d'attente de près de deux heures dans des trains bloqués en pleine voie".

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité