Une soirée de boxe organisée à Roland-Garros en hommage à Jean-Paul Belmondo

Une réunion de boxe sera organisée ce vendredi soir à Roland-Garros pour rendre hommage à Jean-Paul Belmondo. Au programme de cette soirée, le public pourra assister notamment au onzième combat de Tony Yoka.
Le court central de Roland-Garros accueuillera une réunion de boxe vendredi 10 septembre
Le court central de Roland-Garros accueuillera une réunion de boxe vendredi 10 septembre © FRANCK FIFE / AFP

Le court central sera le théâtre pour la première fois depuis 1973 d’une soirée de boxe ce vendredi soir. Durant cette soirée, plusieurs boxeurs français monteront sur le ring. Ainsi, le champion olympique des poids lourds en 2016, Tony Yoka affrontera pour son onzième combat chez les professionnels le boxeur croate Peter Milas, qui reste invaincu en 15 combats disputés. 

Parmi les têtes d’affiche de cette soirée, se trouve également le français Souleymane Cissokho. Cette réunion a pour objectif de rendre hommage à Jean-Paul Belmondo, grand amateur du noble art et qui fut boxeur amateur avant sa carrière d’acteur. Bebel a participé à plusieurs combats de boxe en amateur puis en professionnel à la fin des années 1940. Sa passion pour ce sport le poursuivit bien au-delà de sa carrière sportive puisqu'il fut nommé parrain des boxeurs français lors des Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Un film sera diffusé sur les écrans géants du court central durant la soirée pour rendre hommage à Belmondo, le boxeur.    

Si la boxe constituait chez l'acteur une grande passion, le tennis faisait également partie de ses sports favoris. "Il venait à Roland-Garros chaque année et ce n'était pas pour se montrer mais avant tout parce que la petite balle jaune le passionnait" explique Nelson Monfort, journaliste sportif à France Télevisions.   

Roland-Garros : terre de boxe déjà trois fois dans l’Histoire 

 

Le court central de Roland-Garros a déjà accueilli des combats de boxes à trois reprises. Le premier eut lieu en 1946 et mit aux prises Marcel Cerdan qui fut champion du monde des poids moyens un an plus tard, et l’Américain Holman Williams. Le français remporta le combat malgré une fracture de la main droite. 

Après Cerdan, un autre Français, Jean-Claude Bouttier investit par deux fois le ring installé à Roland-Garros. En 1971, il remporta le titre européen des poids moyens en battant l’Italo-Argentin Carlo Duran. Deux ans, il tente de décrocher le titre de champion du monde de la catégorie, mais échoue face à la star argentine Carlos Monzon qui domina le Français lors d’un combat organisé par un grand ami de Bebel, Alain Delon.                    

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
boxe sport