VIDEO. Romain Duris et Gaspard Ulliel en «Démons» diaboliques au théâtre du Rond-Point

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean-Laurent Serra

Cette semaine dans "Mise en Seine", Jean-Laurent Serra reçoit Romain Duris et Gaspard Ulliel pour un entretien exclusif autour de la pièce «Démons» au théâtre du Rond-Point. Ils se confient sur les relations de couple. Ça brille également avec «Irma La Douce», retour au Pigalle des années 1950.

Stars de cinéma, amour et trahison... Cette semaine dans sa chronique «Mise en Seine» consacrée à l’actualité des spectacles, Jean-Laurent Serra reçoit en exclusivité les acteurs Romain Duris et Gaspard Ulliel pour la pièce «Démons» au théâtre du Rond-Point. L’histoire d’un couple usé par la vie qui se déchire, joué par Romain Duris et Marina Foïs.



Une lutte à la mort qui entraîne dans sa chute un couple de voisin, joué par Gaspard Ulliel et Anaïs Demoustier, témoin fragile de cet ultime combat. Un drame diabolique, cruel et criant de vérité, joué par des acteurs qui brillent habituellement sur grand écran.



Jusqu’au 11 octobre à 21 heures, au théâtre du Rond-Point, 2 bis, avenue Franklin D. Roosevelt - 75008 Paris.



Pour en savoir plus



Le retour d'"Irma la Douce"

Nicole Croisille et Lorànt Deutsch illuminent aussi «Irma La Douce» au théâtre de la Porte Saint-Martin, à Paris. Autre genre, autre événement avec une comédie musicale qui plonge le spectateur dans le Pigalle des années 1950, avec ses filles de joies et ses caves façon « titi parisien ». Un spectacle bercé par un répertoire de chansons populaires issu des faubourgs de la capitale.

Autre genre, autre événement avec une comédie musicale qui plonge le spectateur dans le Pigalle des années 1950 avec ses filles de joies et ses caves façons « titi parisien ». Un spectacle bercé par un répertoire de chansons issu des faubourgs de la capitale. Créée en 1956, cette comédie musicale fut un immense succès à Paris, Londres et Broadway et fut même adaptée au cinéma par Hollywood. Son histoire, qui serait à la frontière d’un Roméo et Juliette et d’un comte de Monte-Cristo, raconte les péripéties d’une prostituée et de son cave au grand cœur. Une bouffée d’air et de bonne humeur emmenée par une distribution énergique et joyeuse. Près de 60 ans après ses premiers pas «Irma la Douce» respire toujours le bonheur et les airs populaires.



A partir du 14 septembre au théâtre de la Porte Saint-Martin, 75010 Paris.

Du mardi au vendredi à 20h. Samedi à 17h et 20h45.



► Pour en savoir plus



Dans l'agenda du week-end...

Trois idées de sorties pour cette fin de semaine:
  • le festival «Kiosquorama» fait revivre les kiosques à musique des parcs et jardins d’Île-de-France avec des concerts confiés à des artistes confirmés, mais également à des jeunes groupes en devenir. Ce festival très convivial qui se déroule également en après midi est gratuit et se poursuit jusqu’au 3 octobre. Il est ouvert aux familles et propose des stands «éco-citoyen» qui raviront petits et grands ;
  • le théâtre Déjazet rend hommage au dessinateur Georges Wolinski, assassiné le 7 janvier dernier dans les locaux de Charlie Hebdo, avec une reprise de sa pièce «Je ne veut pas mourir idiot». Créée en 1968, cette comédie témoigne des événements de l’époque et reprend  les têtes d’affiches d’hier. Georges Beller et Philippe Ogouz, qui jouaient autrefois les jeunes, se retrouvent pour l’occasion transformés en vieux «réac». La pièce partira en tournée après les 30 représentations parisiennes. Elle est ponctuée de chansons écrites par Evariste et Wolinski, et s'inspire des dessins parus à l'époque dans L'Enragé. Un bel hommage. Jusqu’au 26 septembre au théâtre Déjazet, 41 boulevard du Temple, 75003 Paris ;
  • la traditionnelle fête de l’Huma, qui mélange débat et musique, célèbre cette année encore la chanson française avec une quinzaine de groupes programmés tous styles confondus. Rock, hip hop ou encore chanson à texte... Ils seront là pour défendre certaines valeurs comme par exemple Cyril Mokaeisch qui rendra hommage dimanche aux grands noms qui l’ont marqué. Le chanteur fera vivre la poésie d’Allain Leprest et la tendresse de Pierre Vassiliu. La fête de l’Huma se déroule dans le parc départemental Georges-Valbon, à La Courneuve
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité