Cet article date de plus de 5 ans

Partir au ski pendant les vacances : et pourquoi pas le bus ?

Fini les trajets interminables et anxiogènes derrière le volant : pour partir au ski cette année, la tendance est au voyage en bus. Ca tombe bien, les entreprises se sont adaptées à la demande des amateurs de neige. 
© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
L'heure des vacances a sonné. Les enfants de la zone C sont libérés, et, pour les plus chanceux, il est temps de prendre la route pour le ski ! 

Une nouveauté cette année avec la Loi Macron, la libéralisation de l'offre de bus longues distances : près de 600 véhicules parcourent la France en cette saison. Parmi les entreprises qui se sont lancées sur le marché, Flixbus, Ouibus et Isilines ont adapté leurs trajets aux demandes des voyageurs. Les trois concurrents proposent des destinations idéales pour les sports d'hiver. Principalement localisées sur les Alpes, elles sont accessibles à partir de Paris, Lyon ou Chambéry. Cartographie des voyages disponibles pendant la saison hivernale.

Sélectionnez un point bleu pour connaître la destination et la compagnie de transport par laquelle elle est désservie. Utilisez le + et - pour zoomer et dézoomer la carte.
carto trajets bus

L'idée séduit. Et surtout pour les prix : une quarantaine d'euros seulement depuis la capitale. C'est presque trois fois moins cher que pour le même trajet en train. Un avantage en revanche pour le réseau ferroviaire : la longueur du voyage et son confort. Si les bus sont équipés de wifi, pas dit qu'il soit agréable pour dormir - les départs sont généralement prévus en fin de soirée.

► Un reportage de Bruno Lopez et Kévin Berg
durée de la vidéo: 02 min 02
Au départ de Paris, ces trajets en bus longue distance avec Ouibus

500.000 voyageurs ont emprunté ce transport routier pendant le deuxième semestre de 2015. Avant la Loi Macron et sur la durée de l'année 2014, on comptait 110.000 passagers.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie vacances sorties et loisirs