• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Salon de l'agriculture : Le choix de Charlotte, femme et agricultrice en Île-de-France

Les pommes Canada de Charlotte / © France 3 Paris Île-de-France
Les pommes Canada de Charlotte / © France 3 Paris Île-de-France

En France, seules 25% des exploitations sont tenues par des femmes. En Île-de-France, c'est 22 % ! 
Nous avons renconté Charlotte, une jeune agricultrice, qui produit, entre autres, des pommes dans les Yvelines.

Par France Montagne

La ferme du Logis à Jumeauville (78) se trouve sur le plateau du Mantois à mi-distance entre Épône et Thoiry, et au sud-est de Mantes-la-Jolie. Un territoire est essentiellement rural à 94%. / © F3 Paris IDF
La ferme du Logis à Jumeauville (78) se trouve sur le plateau du Mantois à mi-distance entre Épône et Thoiry, et au sud-est de Mantes-la-Jolie. Un territoire est essentiellement rural à 94%. / © F3 Paris IDF

En plein hiver, à la ferme du Logis, ce n'est pas le chant des oiseaux que l'on entend dans les vergers, mais le bruit des sécateurs électriques qui taillent les pommiers.
Et ce n'est pas non plus une sillouette d'homme qui sillonne les 40 hectares d'arbres fruitiers de l'exploitation, mais une femme.

Cette femme, c'est Charlotte.
Elle vient d'avoir 33 ans et se revendique " agricultrice dans les Yvelines". 
C'est elle qui, depuis 9 ans, gère l'exploitation familiale des Cochins.

Une femme dans un monde d'homme

Désormais, c'est donc elle, qui est aux commandes ...dans ce monde d'hommes.
Charlotte est pourant une exception dans un monde agricole, bien loin de la parité.
En Île-de-France, 8 fermes sur 10 sont dirigées par des hommes ! 

Avec la mécanisation des tâches, le travail est plus facile. Donc, pourquoi pas une femme pour gérer une entreprise agricole !

Pour l'aider, ses parents l'accompagnent encore.
Pas facile de gérer une ferme aux multiples activités.
Traditionnellement céréalière, la famille Cochin s'est diversifiée avec les années.
En plus des 120 ha de céréales s'ajoutent la "cueillette de fruits et légumes de saison", l'élevage de poulets en plein air nourris aux céréales de la ferme (ils y tiennent !) et la culture d’arbres fruitiers.
Et si il n'y avait que ça !
C'est sans compter la gestion administrative de l'exploitation, la gestion commerciale de la boutique où sont vendues, entre autre, les confitures ...maison !
Charlotte doit savoir tout faire ! 
Charlotte Cochin supervise la taille des pommiers / © F3 Paris Île-de-France
Charlotte Cochin supervise la taille des pommiers / © F3 Paris Île-de-France


Une femme de principes

Fermé en hiver, l'espace de vente rouvre au printemps.
Si il permet de valoriser tous les produits de la ferme, il permet surtout d'être maître de ses prix.
Charlotte, comme beaucoup de jeunes agriculteurs de sa génération, aime la vente directe. 
D'ailleurs, dans cet esprit, elle commercialise aussi des produits d’autres producteurs et adhère au label "Mangeons local en Île-de-France".
 

Finalement, on est au cœur des Yvelines et à 40 minutes de Paris seulement ! Ca nous permet d'avoir une clientèle très ouverte et qui apprécie le contact direct avec les producteurs. Charlotte Cochin


Dans 3 ans, les parents de Charlotte prendront leur retraite.
Ils espèrent que d'ici là elle sera totalement autonome dans son exploitation pour faire d'elle, une agricultrice à part entière et qu'à son tour elle transmette son savoir à ses enfants.

 
Portrait d'une jeune agricultrice des Yvelines
MARGUET Antoine / DORION Yoann  / NOUBLANCHE Pierre-Marie
 

L'Île-de-France c'est aussi ...

 

Des emplois de proximité variés

L’agriculture franciliènne génère des emplois et favorise la création d’entreprises de production et de distribution en circuit de proximité. En Ile-de-France, plus de 13 000 sociétés de métiers de bouche et 500 PME produisent miel, chocolat, fromages, huiles, pain et autres denrées.
49% de la surface de la région est agricole !

Sur le même sujet

À Bagnolet, même les agents municipaux déversent les déchets dans une décharge sauvage

Les + Lus