Blocages routiers pour protester contre la hausse du gazole en Seine-et-Marne

Des routiers membres de l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE) bloquent ce samedi plusieurs grands axes en Ile-de-France. Ils protestent contre la hausse de leurs taxes sur le gazole, prévue par le gouvernement. La circulation est perturbée sur l'A104 et l'A4.
 

Opération escargot par les chauffeurs routiers
Opération escargot par les chauffeurs routiers © ERIC CABANIS / AFP
En Seine-et-Marne, les blocages sont en place depuis 7 heures ce matin  et occasionnent de fortes perturbations notamment en Ile-de-France sur l'A104, au niveau de Lésigny, en Seine-et-Marne.
 
Blocage des routiers ce matin en Seine-et-Marne
Blocage des routiers ce matin en Seine-et-Marne © FTV


Selon nos confrères de France Bleu, les chauffeurs se sont retrouvés à partir de 7h boulevard Courcerin, à Croissy-Beaubourg, en Seine-et-Marne.Ils prévoient une opération escargot et un barrage filtrant sur l'A4. Ils resteront en place jusqu'en début d'après-midi.

Les routiers dénoncent une hausse de 2 centimes de leurs taxes sur le gazole dans le projet de loi de finances pour 2020. Cette mesure, qui doit rapporter 140 millions d'euros en année pleine, est destinée à financer les infrastructures de transports. Elle a été approuvée par l'Assemblée nationale le 17 octobre, puis supprimée par le Sénat en première lecture. Une commission mixte paritaire doit se réunir mercredi prochain pour tenter de trouver un accord sur un texte.

Le problème, c'est qu'en taxant trop les entreprises, elles n'arrivent pas à s'en sortir.
Si le projet de loi de finances 2020 est adopté avec cette hausse, cela va créer une distorsion de concurrence et favoriser les étrangers.

 a estimé Alexis Gibert du syndicat OTRE en direct sur France-Info depuis une opération menée à Lognes (Seine-et-Marne)


Ces opérations, avec quinze points de blocage en France prévus principalement sur des routes à forte circulation de poids lourds étrangers, doivent prendre fin d'ici à la fin de l'après-midi, a précisé à l'AFP Jean-Marc Rivera, délégué général de l'OTRE.


A noter également, les grévistes de la raffinerie Total de Grandpuits-Bailly-Carrois en Seine-et-Marne reconduisent leur mouvement jusqu’à lundi. 
    
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports économie mouvement social social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter