Législatives 2022 : Christian Jacob (LR) ne briguera pas un nouveau mandat en Seine-et-Marne

L'actuel président des Républicains, Christian Jacob, a indiqué qu'il ne briguerait pas un sixième mandat dans la 4e circonscription de Seine-et-Marne.

Il s'agit d'une décision "prise depuis deux ou trois ans", a affirmé Christian Jacob. Ce dernier a annoncé ne pas briguer un sixième mandat dans cette circonscription de Seine-et-Marne qui regroupe notamment les villes de Provins ou Nangis.

Il a indiqué qu'il figurerait malgré tout comme suppléant sur la liste d'Isabelle Périgault, la maire de la commune rurale du Plessis-Feu-Aussoux (Seine-et-Marne). "Il aurait pu dire : 'Je lâche tout, je m'en vais'. Et non, il est là, il sera mon suppléant et sera avec moi dans des représentations de communes. Je suis considérée comme la petite nouvelle qui arrive. Et bien non, je suis une élue engagée depuis plusieurs années et ce renouveau est très intéressant", indique cette dernière.

Scores élevés du RN

Dans ce territoire rural, la victoire est à portée de main pour le Rassemblement national. Marine Le Pen y est arrivé en tête au premier tour de l'élection présidentielle. Elle était également majoritaire au second tour.

"Marine Le Pen a fait des scores très importants : 56,5%. Cela veut dire que la population attend un changement. Il est symbolisé par le départ de M. Jacob. Le temps est venu pour un député patriote d'occuper cette fonction", affirme Aymeric Durox, secrétaire départemental du RN 77.

L'ancien candidat LREM, Emmanuel Marcadet, pense aussi que Christian Jacob anticipe une défaite : "Il était le seul barrage contre le Front national. Cette circonscription va tomber dans leurs mains. Quand on part au combat, on va en première ligne. C'est comme ça quand on est patron d'un territoire. Là, il ne met même pas de lieutenant".

Élections cruciales pour le parti

M. Jacob compte mener lui-même la bataille des législatives "avec le soutien de toute l'équipe dirigeante", avait-il expliqué mardi en conférence de presse, en citant Laurent Wauquiez et Xavier Bertrand.

Ces élections s'annoncent cruciales pour LR après la débâcle (4,8%) de leur candidate Valérie Pécresse à la présidentielle, pour dissuader les sortants tentés par la macronie de quitter le navire, alors que les députés LR constituent aujourd'hui le premier groupe d'opposition à l'Assemblée.

Figure locale

Ancien maire de Provins, M. Jacob, 62 ans, était élu depuis 1995 dans la 4e circonscription de Seine-et-Marne, avec une interruption entre 2002 et 2007, lorsqu'il était devenu ministre. Ce chiraquien a présidé pendant près de neuf ans le groupe UMP puis LR à l'Assemblée nationale, de 2010 à 2019, date à laquelle il avait pris la tête des Républicains.

S'il a été élu pour cinq ans président du parti, il est probable qu'il quitte ce poste après les législatives également.

Ancien exploitant agricole et président des Jeunes agriculteurs, M. Jacob a plusieurs fois été ministre (Famille, PME puis Fonction publique) sous Jacques Chirac.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité