Suicide d'un adjudant de gendarmerie en Seine-et-Marne

Un adjudant de gendarmerie du peloton d'autoroute de Montereau (Seine-et-Marne) s'est pendu à son domicile lundi, a-t-on appris mardi.

"Il a été découvert chez lui hier matin. Il n'est pas venu travailler et ses collègues, qui ignoraient pourquoi, sont allés voir", a déclaré à l'AFP une source à la gendarmerie. Il s'agit du sixième suicide de gendarmes depuis le 1er décembre, précise cette source qui déplore une "mauvaise série".

Agé de 48 ans, il était marié et père de trois enfants. D'après cette source, des problèmes familiaux seraient à l'origine de son geste, qui n'a pas de "lien
avec son travail".
Selon le site Gendarmes et Citoyens, qui a annoncé ce décès, cet adjudant de gendarmerie était affecté auparavant à la brigade de Saint-Arnould-en-Yvelines.

Un gendarme s'est également donné la mort avec son arme de service dans la nuit de dimanche à lundi à L'Ile-Rousse (Haute-Corse).

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité