Cet article date de plus de 6 ans

1.000 plants de cannabis découverts dans un pavillon de Seine-Saint-Denis

Près d'un millier de plants de cannabis ont été découverts samedi soir dans un pavillon abandonné de Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), transformé en "véritable ferme" de culture de marijuana, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.
Selon la préfecture de Seine-Saint-Denis, il s'agit de l'une des plus importantes découvertes de culture réalisée en intérieur jamais réalisées en France. La plantation a été découverte en début de soirée, dans une maison située près du canal de l'Ourcq, par des policiers intrigués par la présence de lumière à l'intérieur du bâtiment.

A l'intérieur, les fonctionnaires sont tombés sur une "véritable ferme" de production de cannabis, avec "des lampes à UV" et un "système d'aération", a précisé une source policière. En tout, "près de 1.000 pieds" ont été recensés, répartis dans plusieurs pièces. Un homme, aperçu en train de prendre la fuite sur le toit du pavillon, a par ailleurs été pris en chasse par une patrouille de la BAC et finalement interpellé. "Il a été placé en garde à vue", a précisé la source policière. La police judiciaire de Seine-Saint-Denis est chargée de l'affaire. D'autres saisies similaires ont été réalisées ces dernières années, dans des entrepôts ou dans des pavillons désaffectés. 

En septembre 2012, 3.000 pieds de cannabis ont été découverts dans un entrepôt en rase campagne dans l'Aube, après l'interpellation de trois Vietnamiens en région parisienne. En avril 2013, 800 plants avaient été découverts dans un pavillon de Stiring-Wendel (Moselle), à quelques kilomètres de la frontière allemande. Et en 2010, plus de mille plants avaient été retrouvés dans un pavillon de Strasbourg.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers