Cet article date de plus de 3 ans

Airbus : l'un des premiers A380 rejoint le Musée de l'air et de l'espace

Le Musée de l’air et de l’espace accueille le « MSN4 », l’un des premiers Airbus A380 d’essais, en provenance de Toulouse. Objectif : la « sauvegarde du patrimoine aéronautique ».
© France 3 Paris IDF
Quand on parle de patrimoine, il n’y a pas que des bibelots poussiéreux et des châteaux moyenâgeux… Il y a aussi des avions ultramodernes du 21ème siècle, comme l’A380.

Pour « la sauvegarde du patrimoine aéronautique », le Musée de l’air et de l’espace accueille le MSN4, immatriculé F-WWDD : l’un des quatre Airbus A380 d’essai.

C’est le premier de ces avions d’essai à bénéficier de cette mesure de « sauvegarde patrimoniale ». « Le rôle du musée de l’Air et de l’Espace est de conserver et transmettre aux générations futures notre riche patrimoine industriel en perpétuel développement, explique la directrice du musée, Catherine Maunoury. L’Airbus A380 en est le vaisseau amiral. »

A peine 3.360 heures de vol

Avant de rejoindre le musée, et le Bourget, le MSN4 était installé à Toulouse-Blagnac. Avec ce dernier vol, l’avion totalise 3.360 heures de vol, relativement peu – appareil d’essai oblige (un appareil de série vole normalement pendant 20 ans).

A bord, 50 passagers pour ce vol un peu spécial : des ingénieurs et des techniciens du programme A380 d’Airbus, des partenaires du musée, et quatre membres du personnel du musée tirés au sort.

L’exemplaire sera adapté pour les visites du musée, avec une scénographie particulière. Résultat prévu : un A380 aménagé pour valoriser le rôle des avions d’essai pour la sécurité des vols et des passagers dans des appareils de série.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aviation histoire sorties et loisirs