Aulnay-sous-Bois : des surveillants d'un collège suspendus après avoir humilié un élève

Mercredi, la vidéo d'un collégien en pleurs entouré d'adultes se moquant s'était répandue sur les réseaux sociaux. Au collège Claude-Debussy, quatre assistants d'éducation ont été suspendus.

Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)
Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) © France3 Île-de-France
Atteint de troubles autistiques, le collégien est scolarisé en section Ulisa, une section d'enseignement adapté. Sur la vidéo qui a été diffusée ce mercredi sur les réseaux sociaux, on voit l'élève de 6e en pleurs, entouré de plusieurs surveillants qui se moquent de lui. La vidéo a depuis disparu, sur demande de la direction de l'Educatoin nationale de Saint-Denis.

Les quatre surveillants du collège Claude-Debussy d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) soupçonnés de s'être moqués de l'élève, d'avoir filmé la scène puis de l'avoir diffusée ont été suspendus ce jeudi, et une enquête administrative a été ouverte. Ils étaient en poste depuis moins d'un an dans l'établissement.

Le collège Claude-Debussy à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)
Le collège Claude-Debussy à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) © France 3 Île-de-France/Pierre Pachoud

Selon Rodrigo Arenas, le président de la FCPE 93, c'est la première fois qu'une vidéo de ce type est diffusée, mais il assure que ces situations sont de plus en plus fréquentes. "On n'a pas le droit de porter atteinte à l'intégrité physique et morale d'un enfant", poursuit-il au micro de France3 Île-de-France. "Ce n'est pas un acte éducatif, on ne se moque pas des enfants, on ne les harcèle pas."

durée de la vidéo: 00 min 30
Suspension de quatre surveillants au collège Debussy Aulnay-sous-Bois ©France 3 Île-de-France

Les parents du jeune garçon rencontreront le principal du collège Claude-Debussy lundi prochain. Ils devrait porter plainte. De son côté, le parquet de Bobigny s'est auto-saisi de l'affaire.

L'établissement aulnaysien accueille 600 élèves et est classé en zone d'éducation prioritaire depuis 2015.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société éducation faits divers