Explosion d'une grenade en pleine rue, que s'est-il passé à Aubervilliers ?

Une grenade jetée en pleine rue à Aubervilliers. Les faits se sont déroulés ce jeudi soir dans cette commune de Seine-Saint-Denis. Deux personnes ont été blessées.

Deux personnes ont été grièvement blessées jeudi soir vers 20 heures 30 rue du Moutier à Aubervilliers par une personne non identifiée qui a jeté une grenade en pleine rue, annonce dans un communiqué le parquet de Bobigny.

Selon le procureur de Bobigny, Eric Mathais, un homme de 40 ans qui passait à vélo a eu un bras arraché et d'importantes plaies au visage. Il a été transporté à l'hôpital en urgence absolue avec un pronostic vital engagé. "Hospitalisé, il a subi une opération dans la nuit et n'est pas audible pour l'instant", a-t-il indiqué.

Une femme de 51 ans située sur le trottoir opposé a eu un doigt sectionné. Elle a également été évacuée vers un hôpital en urgence absolue. Elle "souffre d'une fracture du doigt", ajoute le ministère public.

Un important mouvement de foule 

Un important mouvement de foule a suivi cette explosion, a déclaré une source policière à l'AFP.

Selon une autre source policière, deux personnes non identifiées sont arrivées en scooter à un angle de rue, dans un quartier situé à proximité de la mairie. L'un des passagers a jeté la grenade avant de prendre la fuite sur ce même véhicule.

Selon le parquet, c'est une voisine qui a assisté à la scène depuis sa fenêtre qui a appelé les secours.

"L'intervention des démineurs a permis de déterminer qu'une grenade défensive de type M52 yougoslave avait été utilisée", a détaillé le procureur.

"Outre les deux victimes blessées, l'explosion a provoqué des dégâts notamment sur deux véhicules stationnés à proximité et sur la façade et à l'intérieur d'un restaurant", a-t-il ajouté.

"Pour l'instant, aucune piste ne peut être écartée, cela peut être une manipulation, un fait accidentel ou un règlement de compte", estime Grégory Goupil, secrétaire régional Alliance Police 93. 

Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire départementale pour des chefs de tentative de meurtre et détention d'armes de catégorie A. 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité