Hôpital Grand Paris-Nord : plusieurs associations et syndicats déposent un recours contre le projet

Publié le
Écrit par Tom Rousset avec AFP

Des associations et syndicats ont déposé ce mercredi un recours devant le tribunal administratif de Montreuil. Celui-ci vise à demander l'annulation du projet de campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord.

Plusieurs associations et des syndicats ont déposé un recours devant le tribunal administratif de Montreuil ce mercredi. Les dépositaires s'opposent au projet de campus hospitalo-universitaire Grand Paris Nord à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis.

Parmi les requérants, se trouvent les syndicats SUD Santé Solidaires AP-HP, les collectifs Inter-Hôpitaux et Inter-Urgences ainsi que des associations de riverains. Ils estiment que l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) "n'a pas apporté de réponse satisfaisante aux trois réserves" émises par les commissaires enquêteurs dans leur avis. Elles portent sur "la capacité d'accueil de l'hôpital, les conditions d'accès pour les véhicules d'urgence" et "la présence d'un service de maternité dans l'hôpital".  

Un futur campus de 900 lits 

Les opposants appellent "le nouveau ministre de la Santé à prendre position rapidement sur ce dossier emblématique et prouver que sauver l'hôpital public devient enfin une priorité du gouvernement". "Comment considérer d'utilité publique un projet qui conduira à la disparition de centaines de lits par rapport à l'offre actuelle ?", s'insurge Olivier Milleron, cardiologue à Bichat et membre du collectif Inter-Hôpitaux.

D'une capacité de 900 lits, le futur hôpital Grand Paris-Nord remplacera les actuels hôpitaux Bichat à Paris et Beaujon à Clichy (Hauts-de-Seine) et abritera également des activités d'enseignement et de recherche. Porté par l'AP-HP et l'Université de Paris pour un coût estimé à 1,3 milliard d'euros, le campus est prévu pour 2028 et sera installé sur le site de l'ancienne usine PSA de Saint-Ouen.