• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Journées du Patrimoine : la gare de déportation de Bobigny ouvre exceptionnellement ses portes

© Boris Horvat/AFP Photos
© Boris Horvat/AFP Photos

La gare de déportation de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, d'où 22.000 juifs de France partirent en 1943 et 1944, est exceptionnellement ouverte ce week-end des 20 et 21 septembre, pour les Journées du Patrimoine.

Par Christian Meyze

Située au nord de Paris, à deux kilomètres de Drancy, où se trouvait, pendant la Seconde Guerre mondiale, le principal camp de rassemblement des juifs de France en vue de leur déportation, cette gare a vu partir 21 convois vers le camp d'Auschwitz-Birkenau (Pologne) entre juillet 1943 et août 1944. Depuis, elle est restée dans son état d'origine. Elle ouvre exceptionnellement à l'occasion de ce week-end du Patrimoine 2014.

A l'occasion des Journées du patrimoine, le lieu, propose exceptionnellement des visites guidées samedi 20à 14H30 et 16H30 et dimanche 21 septembre à 11H00.

Construite à la fin des années 1920, la "discrète" gare de Bobigny devient en août 1943 le principal lieu d'embarquement et 22.407 Juifs internés à Drancy en partirent. "Les nazis l'avaient choisie car il n'y avait plus de trafic, alors qu'à la gare du Bourget-Drancy, les embarquements avaient lieu au milieu de tous." explique Anne Bourgon, chargée de mission auprès de la ville pour la mise en valeur de l'ancienne gare de Bobigny.

Au milieu de 3,5 hectares de verdure, les voies et les bâtiments demeurent intacts, et le terrain, cédé par la SNCF en 2010, a volontairement été laissé en l'état. Sur le mur de la halle aux marchandises, en face d'une série de photos d'époque en noir et blanc, des témoignages de déportés et des extraits de lettres jetées depuis les trains ont été accrochés. "Devenus des numéros", des hommes et femmes racontent leur terrible voyage de trois jours "parqués dans des wagons à bestiaux", "installés sur la paille sans pouvoir allonger les jambes", "dans une chaleur étouffante et la puanteur".

Inscrit au titre des Monuments historiques en 2005, le site fait actuellement l'objet d'un projet d'aménagement et de revalorisation pour préserver sa biodiversité et ouvrir dans la "halle aux marchandises" un lieu d'expositions et de commémorations.

La visite dure en moyenne une heure 1/4 et s'effectue en plein-air. Le rendez-vous est fixé sur le pont de chemin de fer, 69-151 avenue Henri Barbusse
93 000 Bobigny

Sur le même sujet

Mobilisation contre un projet de carrière

Les + Lus