Le Président Hollande à Clichy-sous-Bois pour la rentrée

© AFP
© AFP

Mardi matin, le président de la République François Hollande et la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem accompagnaient les élèves du collège Louise-Michel de Clichy-sous-Bois sur les bancs de l’école. L'occasion pour le président de faire quelques annonces. 

Par Emilie Ton

Tout sourire, le président de la République François Hollande et la nouvelle ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem accueillaient mardi matin les élèves du collège Louise-Michel de Clichy-sous-Bois dans leur nouvel établissement à l'occasion de la rentrée. 

Dans le même temps, le président a annoncé "un grand plan numérique pour l'école" lors de cette visite. "Je l'annonce ici, il va y avoir un grand plan numérique pour l'école de la République. Bien sûr que nous aurons besoin des collectivités locales pour accompagner ce processus. C'est déjà fait. Mais l'État y mettra aussi tous ses moyens pour former les enseignants, pour assurer partout l'arrivée du très haut débit et pour aussi que les éditeurs de livres puissent également mettre les contenus sous forme numérique de manière à ce que chacun puisse y accéder", a déclaré le chef de l'État.

>> Voir le discours du président Hollande

Arrivé à 9h30 dans cet établissement flambant neuf, équipé d'une piscine et entièrement reconstruit pour un coût d'une quarantaine de millions d'euros sur un terrain voisin de l'ancien collège Louise-Michel - que les élèves surnommaient "Louise Misère" - M. Hollande a été accueilli par le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, député PS de Seine-Saint-Denis, et la nouvelle ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

Après avoir dévoilé une plaque, le président de la République a indiqué avoir "voulu venir en Seine-Saint-Denis pour la rentrée, d'abord parce qu'(il) a une pensée pour les familles" des victimes de l'effondrement d'un immeuble à Rosny-sous-Bois ce week-end. Il a salué un "département particulièrement dynamique, avec une vitalité démographique", un "département qui n'attend pas tout de l'Etat mais qui prend l'avenir entre ses mains".

Soulignant que 12 collèges ont été inaugurés cette année en Seine-Saint-Denis, il a indiqué que "700 millions d'euros ont été mis au service de l'éducation" par le département. "Je voulais venir en Seine-Saint-Denis pour saluer cette politique" et "tous les personnels de l'Education nationale". "Je connais bien Clichy, à la fois ses drames, chacun s'en souvient, et ses atouts (...) Ce collège de Clichy marque un symbole : faire resurgir l'avenir là où le passé avait parfois sombré (...) Ce collège est beau. Le beau n'est pas réservé aux plus favorisés. Il doit être accessible à tous, donné à tous", a poursuivi M. Hollande.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les affiches de mai 68 aux Beaux-arts

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés