Montreuil : un responsable des Restos du cœur blessé à l'arme blanche

Après l'agression du directeur des Restos du cœurà Montreuil, un périmètre de sécurité a été mis en place / © F3 Aude Blacher
Après l'agression du directeur des Restos du cœurà Montreuil, un périmètre de sécurité a été mis en place / © F3 Aude Blacher

Un gérant bénévole des Restos du cœur de Montreuil dit avoir été poignardé par un couple, ce vendredi matin à Montreuil. Il a été transporté à l'hôpital Bégin à Saint-Mandé dans le Val-de-Marne. Ses jours ne sont pas en danger.

Par France 3 Ile de France avec AFP

Un gérant bénévole des Restos du coeur de Montreuil (Seine-Saint-Denis) a été blessé vendredi matin par arme blanche par deux personnes qui ont pris la fuite, a-t-on appris de sources policières, confirmant une information d'Europe 1.

Le responsable des Restos du coeur de Montreuil agressé 

Vers 07h20, dans la rue où se trouvent les locaux des Restos du coeur, la victime, blessée à l'arme blanche à l'abdomen et à la clavicule, a déclaré aux policiers avoir été agressée par un couple armé d'une hache et d'un couteau.

Selon la victime, âgée de 59 ans, les agresseurs, un homme et une femme, auraient crié "Allah Akbar". La victime a été conduite à l'hôpital Bégin avec "un pronostic vital non engagé", a dit une source policière. La brigade criminelle de la police judiciaire parisienne a été chargée de l'enquête.

La police appelle à "la plus grande prudence" sur les motivations de l'agression. Grégory Goupil (syndicat de police Alliance 93) rappelle que le travail de la police est d'enquêter et appelle à la prudence sur les motivations de l’agression. Ecoutez son interview recueillie ce vendredi matin par Aude Blacher.
Agression Montreuil : la police appelle à "la plus grande prudence" sur les motivations de l'agression.

Selon une source proche de l'enquête, la victime a dit avoir reçu le 18 avril une lettre de menaces, un carton en forme de cercueil, sur lequel était écrit: "Dieu est grand, sale chien de franc-maçon" et avoir déposé ce même jour une plainte au tribunal de Bobigny. 

Indignation et émotion

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a fait part dans un communiqué de sa "plus vive indignation" et a adressé un "message de solidarité et d'encouragement à l'ensemble des bénévoles des Restos du Coeur, généreusement engagés auprès de nos compatriotes les plus fragiles". "Cet acte ignoble et lâche frappe une grande personnalité de la ville de Montreuil, dévouée aux plus faibles et aux plus démunis", a également condamné dans un communiqué le maire de la ville, Patrice Bessac (PCF).

Sur le même sujet

Procès 23 octobre

Les + Lus