Noisy-le-Grand : un responsable de cantine scolaire licencié après avoir dénoncé un manque de personnel

Publié le
Écrit par Tom Rousset
Gilles Saillard demande sa réintégration au sein de la cantine
Gilles Saillard demande sa réintégration au sein de la cantine © LE TELEGRAMME / MAXPPP

Un responsable de cantine d'une école de Noisy-le-Grand a été licencié après avoir dénoncé un manque d'effectif au sein de son service. Une pétition en ligne a été lancée pour obtenir sa réintégration.

"Je m'appelle Gilles Saillard, je suis professeur des écoles. Je suis aussi responsable de la cantine depuis 2007 et c'est à ce titre que j'interviens aujourd'hui". Ainsi commence la pétition lancée par Gilles Saillard, ancien employé au sein d'une école de Noisy-le-Grand.

Sa volonté : réintégrer le service dont il a été licencié le 19 octobre dernier. "Dès la fin du mois d'août, j'ai envoyé plusieurs mails aux services municipaux afin de les alerter sur le manque de personnel pour encadrer la cantine", explique-t-il à France 3 Paris Île-de-France.

Ses mails, restés sans réponse, pointaient du doigt le fait que l'école qui comptait 12 animateurs en juin 2021 n'en comptait plus que 7 en septembre. Face à cette situation, Gilles Saillard, estimant qu'elle n'était pas conforme à la sécurité des enfants, a demandé à son équipe de ne pas continuer à assurer le service. "Ce n'était plus vivable pour nous, la gestion des enfants à 7 devenait impossible" précise l'ex-responsable.

Dents cassées, chevilles tordues et arcades ouvertes  

Ses collègues, face aux menaces de sanctions suite à leur retrait, décident de revenir sur leurs décisions et reprennent le travail. "Beaucoup d'entre eux ont des situations précaires donc j'ai compris leur position" poursuit Gilles Saillard.

En sous-effectif, les employés sont dépassés et de nombreux accidents surviennent, selon Gilles Saillard. "On a déploré des dents cassées, une arcade ouverte et une cheville tordue. On m'a même appelé en urgence lorsqu'un élève fut emmené par les pompiers suite à une commotion cérébrale", regrette celui qui gérait la cantine depuis 14 ans. 

"J'ai été licencié sans motif "

La pétition de l'ancien responsable de cantine vise à obtenir une justification pour son licenciement. Le 19 octobre, il reçoit un mail des services municipaux. "Suite à plusieurs allers-retours sans succès en mairie pour signer, j'ai été notifié que j'étais licencié sans aucun motif" s'insurge-t-il.

Dans sa pétition qui compte déjà plus de 5 000 signatures, il demande un entretien à Brigitte Marsigny, la maire de Noisy-le-Grand, ainsi que sa "réintégration immédiate dans le poste de responsable de cantine".

Contactée par nos soins, la mairie n'était pas en mesure de répondre à nos questions ce jour.   

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.