Le maire de Saint-Denis dénonce une "tentative d’incendie criminel" au village Bel Hiver

Publié le Mis à jour le
Écrit par PDB
Mathieu Hanotin en 2018 à Saint-Denis (illustration).
Mathieu Hanotin en 2018 à Saint-Denis (illustration). © VINCENT ISORE / MAXPPP

Mathieu Hanotin a annoncé ce samedi le dépôt d’une plainte, dénonçant une tentative d’incendie au village Bel Hiver : un site qui accueille une patinoire et les festivités de Noël organisées par la mairie.

Les faits se sont déroulés dans la nuit de vendredi à samedi. "A deux reprises, plusieurs individus ont tenté d’incendier les installations électriques de la patinoire prenant aussi le risque de mettre le feu à l’hôtel de ville, au village de Bel Hiver et aux bâtiments d’habitation à proximité de ses installations", affirme la mairie de Saint-Denis, dans un communiqué publié ce samedi.

Ces deux tentatives d’incendie ont été "déjouées grâce aux policiers nationaux et municipaux, aux agents de sécurité et à plusieurs habitants", raconte la Ville. Toujours selon la mairie, "d'autres équipements municipaux ont également été menacés, notamment la piscine de la Baleine et la cérémonie d’ouverture de Bel Hiver". L’incendie aurait été préparé avec de l'essence et des cocktails molotov, d’après France Bleu Paris.

Sur Twitter, Mathieu Hanotin a annoncé le dépôt d’une plainte, en dénonçant une "tentative d’incendie criminel". "La municipalité ne cédera pas aux menaces et intimidations proférées à l’encontre de ses élus et des bâtiments municipaux", affirme par ailleurs le maire PS de Saint-Denis.

L’utilisation d’images de vidéosurveillance annoncée par la mairie

Si aucun lien établi n’a été annoncé à ce stade, la municipalité évoque dans son communiqué la perturbation par "une manifestation de grévistes" d’une réunion publique organisée plus tôt dans la soirée, dans le cadre de la rénovation du centre-ville. La réunion a "pu se tenir" mais un élu a ensuite "été suivi et intimidé jusqu’à son domicile", raconte la Ville.

Alors qu’une réorganisation des services municipaux a été annoncée, la mairie pointe du doigt "un contexte délétère de menaces et d’intimidations des élus récurrentes sur les réseaux sociaux depuis plusieurs semaines". La Ville dénonce ainsi des "'coups de pression' insupportables" envers "de nombreux agents publics".

Une enquête est en cours. A noter que la municipalité a annoncé l’utilisation d’images de vidéosurveillance.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.