Service civique Solidarité Seniors : "briser les préjugés entre générations"

Le service civique Solidarité Seniors a été mis en place il y a tout juste un an pour répondre à l'isolement des personne âgées. Juliette, 22 ans, témoigne de son engagement.

"Avec mes études, je ne trouvais pas vraiment le temps de faire du bénévolat. Pour ma double licence, il était prévu que je parte à l'étranger mais avec le Covid, tout a été annulé. Je me suis dit, c'est le moment pour moi de m'engager." En pleine épidémie, Juliette, 22 ans, s'engage dans un service civique. Malgré quelques appréhensions, elle l'effectue auprès du 3e âge via le service civique Solidarité Seniors.

Rompre la fracture numérique

"Au début, je n'étais pas certaine de vouloir faire une mission auprès des personnes âgées. Il y a vraiment un problème intergénérationnel. Il n'y a plus de liens entre jeunes et vieux. Les liens sont distendus. Les personnes âgées ont peur des jeunes et les jeunes ne sont pas très attirés par elles. Il y a beaucoup de préjugés autour des personnes âgées, des idées reçues", assure la jeune femme.

Son engagement prend tout son sens pendant le confinement car "beaucoup de personnes du 3e âge se sont retrouvées isolées. Nous les jeunes, avec les réseaux sociaux, on a pu garder du lien, pas eux", témoigne Juliette.

Pendant 8 mois, à raison de 24 heures par semaine et une indemnité de 580 euros, elle et son binôme accompagnent près d’une dizaine de personnes âgées. "Ma mission était de lutter contre l'isolement social des personnes âgées ou en situation de handicap en apportant une aide à la maîtrise des outils numériques", explique-t-elle.

Apprendre à se servir d'un téléphone mobile, faire des demandes en ligne, ou tout simplement bavarder... Juliette et son binôme (les services civiques Solidarité Seniors travaillent à 2) apportent leurs connaissances et leur savoir-faire aux aînés.

"Concrètement nous allions chez la personne au début pour discuter avec elle et puis un moment on discutait de numérique en demandant ce qu'elle savait faire, si elle avait des besoins particuliers. Certaines personnes, nous ont fait comprendre qu'elle n'était pas intéressées par le numérique mais plutôt par le fait de rencontrer des jeunes. D'autres nous ont demandé de l'aide pour faire les démarches en ligne, se servir d’un smartphone. Nous, on n’avait pas forcément de connaissances spécifiques en numérique mais comme nous sommes d'une génération née là-dedans, on a l'habitude", poursuit-elle. Ajoutant : "En fait, beaucoup demandaient des visites de convivialité".

Lutter contre l’isolement du 3 âge

Le service civique Solidarité Seniors a été lancé il y a un an avec le soutien du ministère de la Solidarité, du secrétariat d'État à la Jeunesse et le soutien du groupe Malakoff Humanis. C’est une toute nouvelle offre du service civique porté par l’association Unis-Cité et créé en 2010 dans sa forme actuelle.

"Son objectif est de lutter contre l'isolement des seniors. Cette lutte passe à travers l'engagement des jeunes en service civique pour effectuer des visites, des activités d'accompagnement  au domicile ou dans des établissements collectifs comme les EHPAD", explique Yolainne Olivier, Coordinatrice Île-de-France du Service Civique Solidarité Seniors.

Madeleine Guempik, elle, a 91 ans. Cette habitante des Lilas en Seine-Saint-Denis ne tarit pas d‘éloges sur Marion : "Marion est une personne adorable, mignonne. On peut blaguer, on peut dire tout ce qu'on veut avec elle, elle est toujours là, toujours présente", s'exclame-t-elle. Cette senior dynamique a bénéficié d'un accompagnement lors de sorties et de courts voyages grâce à Marion qui a effectué son service civique Solidarité Seniors au sein de la Fondation Casip-Cojasor. "C'est une véritable aide pour les personnes du troisième âge !", se réjouit Madeleine. 

Le lien intergénérationnel

Juliette l’affirme : "J'ai toujours eu ce besoin d'aider les autres, de me sentir utile", confie-t-elleUne aspiration comblée par ses mois de service civique. "Je suis encore en contact avec des bénéficiaires car nous avons créé des liens très forts. Je les voyais presque plus que mes propres grands-parents !", avoue-t-elle.

"Travailler avec les personnes m’a permis de déconstruire plein d'idées reçues que j'avais du troisième âge et à l'inverse cela a été le cas aussi pour les personnes que j'ai accompagnées et c'est bien cela le but du service civique Senior. Il faut briser les préjugés pour recréer un lien intergénérations", témoigne-t-elle.

"C'est une relation gagnant-gagnant qui nourrit aussi bien le jeune que la personne aidée. Pour le jeune, ça répond à son envie d'être utile et puis il bénéficie d'une expérience, de l'histoire de vie d'une personne plus âgée", confirme Yolainne Olivier.

Le service civique Solidarité Seniors recrute

Aujourd’hui, en Île-de-France, un an après sa mise en place, 200 jeunes effectuent leur service civique Solidarité Seniors auprès des personnes âgées et entre 800 et 900 d'entre elles bénéficient d’un accompagnement. En France ils sont 10 000 jeunes pour répondre à une demande toujours croissante.

"Nous sommes toujours en recherche de jeunes et notamment dans les milieux ruraux qui sont plus compliqués à pourvoir qu'en ville. Nous recherchons toujours des jeunes et nous sommes également en recherche de structures qui accueillent un service civique pour ouvrir de nouvelles missions au service civique", Yolainne Olivier, coordinatrice.

Dans le cadre de son premier anniversaire qui s'est tenu ce mercredi, le 9 mars 2022 à La Cité Fertile de Pantin (93), le Service Civique Solidarité Seniors a lancé son premier baromètre des Relations Intergénérationnelles mené par Opinion Way.

Pour 71% des seniors, la société actuelle ne favorise pas les occasions de rencontres entre les générations, un constat partagé par 61 % des jeunes.

Pour 88% des jeunes et 92% des seniors interrogés le renforcement des relations entre les générations est un moyen de lutter contre la dégradation de la santé mentale des seniors.

Vous souhaitez effectuer un service civique auprès des aînés, trouvez plus d’infos sur le site internet du service civique Solidarité Seniors.