• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Agression d'un surveillant à la prison d'Osny : un détenu mis en examen pour tentative d'assassinat

La maison d'arrêt du Val-d'Oise, à Osny. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN
La maison d'arrêt du Val-d'Oise, à Osny. / © PHOTOPQR/LE PARISIEN

Un détenu de 23 ans a été mis en examen jeudi pour "tentative d'assassinat". Il avait agressé mardi un surveillant de la prison d'Osny, dans le Val-d'Oise, à l'aide d'une arme artisanale.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Il avait agressé mardi un surveillant de la prison d'Osny, dans le Val-d'Oise, à l'aide d'une arme artisanale... Un détenu de 23 ans a été mis en examen jeudi pour "tentative d'assassinat". Il est également poursuivi pour tentative d'évasion avec arme et port d'armes prohibées. Le détenu devait être transféré à la maison de Fresnes, dans le Val-de-Marne, suite à cette mise en examen.
Mardi dernier, vers 7 heures 30, le détenu a "sauté" sur un élève surveillant, lors d'un contrôle de cellule, "avec une arme artisanale" et l'a "menacé pour essayer de sortir", avait indiqué l'administration pénitentiaire à l'AFP. Le surveillant a réussi à se dégager sans toutefois être blessé, avant que le détenu se rende "sans résistance". Chargées d'intervenir en milieu pénitentiaire, les équipes régionales d'intervention et de sécurité sont intervenues.

Arme artisanale

Le détenu, "sans profession" et ayant de "multiples" antécédents judiciaires, était incarcéré à Osny depuis le 13 mars, après une condamnation à quatre ans de prison pour "extorsions et vol aggravés en récidive". L'homme a indiqué dans un premier temps avoir agi ainsi car il était victime de "vols de cantines" et "qu'il voulait changer de prison". Le détenu a ensuite indiqué "'avoir voulu tuer un surveillant pour mieux comprendre pourquoi il se trouvait en prison' et avoir mûri ce projet le temps de confectionner", a expliqué l'administration pénitentiaire.

Cette agression de surveillants est loin d'être la première à la maison d'arrêt du Val-d'Oise, à Osny. En septembre 2016, un détenu radicalisé avait notamment blessé deux d'entre eux à l'aide d'un couteau artisanal. Avec 961 détenus pour 579 places, la prison d'Osny est l'un des établissements les plus surpeuplés de France.

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacques Chirac et les agriculteurs

Les + Lus