Cet article date de plus de 3 ans

En images : le mégaprojet EuropaCity qui doit voir le jour en 2024 au nord de Paris

Des champs proches de Paris verront-ils pousser une piste de ski et un parc aquatique?  En tout cas, sur les images du projet, tout semble possible dans ce méga-complexe commercial qui doit ouvrir en 2024 dans le Val-d'Oise.
LE PROJET EUROPACITY
LE PROJET EUROPACITY © EUROPACITY
Des champs de terres cultivables qui n'ont pas encore été gagnées par l'urbanisation au nord de Paris verront-ils pousser le mégacomplexe de commerces et de loisirs Europacity? 

LE PARC DES NEIGES D'EUROPACITY
LE PARC DES NEIGES D'EUROPACITY © EUROPACITY
L’EXTÉRIEUR DU CENTRE EUROPACITY
L’EXTÉRIEUR DU CENTRE EUROPACITY © EUROPACITY
LE PARC AQUATIQUE D'EUROPACITY
LE PARC AQUATIQUE D'EUROPACITY © EUROPACITY
UNE SALLE DE SPECTACLE
UNE SALLE DE SPECTACLE © EUROPACITY
LE PROJET EUROPACITY
LE PROJET EUROPACITY © EUROPACITY


C'est en tout cas le projet à plus de 3 milliards d'euros, annoncé dans ce secteur du Val-d'Oise, frontalier de la Seine-Saint-Denis, qui forme le "triangle de Gonesse". Cerné d'axes routiers, encadré par les aéroports de Roissy-Charles de Gaulle et du Bourget, il pourrait devenir un nouveau temple de la consommation.

L'objectif est d'attirer deux fois plus de visiteurs que Disneyland Paris


C'est, sur 80 hectares - l'équivalent d'une centaine de terrains de football - que le groupe Auchan entend ouvrir Europacity en 2024, en partenariat avec le conglomérat chinois Wanda. L'ambition : créer une "nouvelle destination à visibilité mondiale" capable d'attirer 30 millions de visiteurs par an. Deux fois plus que Disneyland Paris, première destination touristique privée d'Europe.

Sont annoncés un parc à thème, un parc aquatique, un "parc des neiges", des grands espaces dédiés à la culture et une "ferme urbaine". Mais aussi cinq hôtels et des commerces.

Budget estimé: 3,1 milliards d'euros, le plus grand investissement privé en France depuis la construction de Disneyland Paris en 1992.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
consommation loisirs sorties et loisirs économie