Val-d'Oise : Jean Castex entérine la Gare du Triangle de Gonesse

Le Premier Ministre va entériner ce vendredi la gare de la ligne 17 du métro du Grand Paris Express a annoncé Matignon. Cette gare sera installée dans la zone du Triangle de Gonesse. Cette annonce fait partie d'un plan plus large de 17 mesures visant à réaménager et rénover le Val-d'Oise.   

Une gare va ètre installée dans la zone agricole du Triangle de Gonesse
Une gare va ètre installée dans la zone agricole du Triangle de Gonesse © BERTRAND GUAY / AFP

Jean Castex se rend ce vendredi dans le Val-d'Oise pour annoncer un plan gouvernemental de 17 mesures visant à rénover et restructurer le département. Les thèmes abordés par le plan sont divers et les mesures concernent des aménagements dans les domaines des transport, de l'urbanisation, de la tranition écologique et des services publics. L'objectif gouvernemental de ce plan étant de "replacer le Val-d'Oise sur une trajectoire de confiance" explique le communiqué relatif au détail du plan. L'Etat entend ainsi restructurer et rénover le département à travers des "projets fédérateurs" annonce le communiqué.        

Une rénovation des transports 

Concernant les transports, les services du Premier Ministre ont annoncé que Jean Castex confirmerait la création d’une gare de métro sur les terres agricoles du Triangle de Gonnesse. Le Premier ministre « confirmera la desserte du secteur par la ligne 17 du métro du Grand Paris Express » ont indiqués des conseillers de Jean Castex à l’AFP. Ce projet fait partie d’une perspective plus large du gouvernement qui souhaite par un plan en 17 actions « redonner une trajectoire de confiance au département ». 

L’installation de la gare fait partie des mesures du projet visant développer et à structurer l’offre des transports dans le département selon le communiqué. Cette partie du plan gouvernemental comprend également plusieurs projets centrés autour de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle situé dans le département. Parmi ces projets, le gouvernement compte déployer trois nouvelles lignes de bus permettant de rallier les environs de l’aéroport. Enfin, le gouvernement souhaite également faciliter la liaison entre le Val-d'Oise et Saint-Denis.       

Une zone agricole en voie d’urbanisation

La deuxième partie du plan gouvernementale concerne la rénovation urbaine du département Le triangle de Gonesse compte 700 hectares de terres agricoles mais le gouvernement compte investir dans la transition écologique et l’urbanisation de la zone malgré la vive opposition des défenseurs de l’environnement qui travaillent sur les terres. 

Ce mercredi, le gouvernement avait annoncé que lors de la visite ministérielle de ce vendredi serait discuté le projet d’une extension du marché de Rungis dont une partie passera désormais par le Val-d'Oise. Dans la foulée de cette extension de Rungis, le Premier ministre va également annoncer l’aménagement des 110 hectares de la ZAC (zone d’aménagement concertée) au nord du Triangle de Gonnesse. 

Tout cela est fait, selon le communiqué gouvernemental dans le but de « réussir la mise en œuvre du nouveau programme national de rénovation urbaine dans ces communes » Ces multiples initiatives d’urbanisation relancent le débat autour du devenir de la zone agricole. Un débat qui avait vu le jour avec le projet d’installation du complexe EuropaCity sur ce site. Un projet qui avait finalement été abrogé en 2019. Ainsi, les riverains et les écologistes de la zone s’organisent à nouveau pour tenter de faire à ce que ce territoire demeure une zone agricole.

Des services publics restructurés

Le projet prépare également de nombreux aménagements des services publics du département. D’abord sur le plan médical, avec la restructuration des hôpitaux de Pontoise et d’Argenteuil, mais aussi à travers une reprise de la dette du Centre Hospitalier de Gonesse. Des projets vont également être lancés sur le plan de l’éducation avec, entre autres, la création d’une « cité scolaire à vocation internationale sur la ZAC de Gonesse ».

Enfin, en termes de sécurité, le gouvernement prévoit la construction d’un nouveau commissariat de police à Sarcelles, une extension de celui de Cergy ainsi qu’un renfort d’effectif au sein des Forces de l’Ordre. Enfin, le gouvernement annonce la création de 750 emplois à travers le projet d’implanter une maison d’arrêt dans le Val-d'Oise. 

       

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société agriculture économie