Loto du patrimoine : plus de chances de gagner pour l'édition 2020

Retardée pour cause de crise sanitaire la troisième édition du Loto du patrimoine a été annoncée ce mardi. Quelques nouveautés viennent étoffer le dispositif pour cette nouvelle édition. Les tickets destinés à financer la sauvegarde des 18 sites sélectionnés seront mis en vente le 31 août.
 

Les jeux de grattage et le super loto pour "Mission du patrimoine" seront disponibles dès les 31 août 2020.
Les jeux de grattage et le super loto pour "Mission du patrimoine" seront disponibles dès les 31 août 2020. © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

Avec près de trois mois de retard la troisième édition du Loto du Patrimoine a été annoncée. Elle devait être lancée au mois de mars avec le Président de la République. La sélection des 18 sites a été dévoilée ce mardi. Dans la région c'est le Fort de Cormeilles-en-Parisis situé dans le Val d'Oise qui sera restauré.
 

Plus de super loto pour l'édition 2020

Les 18 sites sélectionnés pour cette nouvelle édition sont répartis dans chacune des régions de France métropolitaine et dans les départements Outre-Mer. Treize sites sont localisés en métropole et cinq se situent en Outre-Mer. Sans oublier les 103 autres monuments répartis dans chaque département. Ils seront dévoilés au mois de septembre.

On retrouve le principe des tickets à gratter à 3 et 15 euros et une grille pour un tirage du loto. Le dispositif s'enrichit avec deux nouveautés : 
► L’opération « Seconde chance ». Les tickets achetés permettront aux joueurs de participer à un tirage au sort et de faire la visite d'un des sites sélectionnés dans des conditions particulières. 
► Cinq tirages exceptionnels "Loto Mission Patrimoine" avec une mise minimum de 2.20 euros sont aussi au programme. Le jackpot peut atteindre jusqu'à 2 millions d’euros minimum.

Autre nouveauté, le montant des taxes qui sont habituellement prélevées par l'Etat sur ce type de loterie seront reversées.


Déjà 47 millions d’euros au profit de la Fondation du patrimoine

Le jeu de hasard mise en place avec La Française des Jeux propose des tickets à gratter mis en vente à partir du 31 août prochain. Le ticket à 3 euros permet de gagner jusqu’à 30 000 euros. Celui à 15 euros peut faire gagner jusqu’à 1,5 million d’euros.

Une partie des recettes est reversée à la Fondation du Patrimoine. Par exemple sur un ticket à 15 euros, ce sont 1,76 euros versés à l'institution. Sur les nouvelles grilles de Loto d'une valeur de 2,20 euros ce sont 0,54 euros reversés.
 
En 2018, près de 22 millions d’euros ont été collectés par la FDJ pour la Fondation du patrimoine. En 2019, les recettes de ce loto ont déjà rapporté 25 millions d’euros. Une augmentation dont se félicitent les organisateurs de cette opération.
 
Les fonds dont bénéficient les différents sites peuvent aller de quelques milliers à plusieurs centaines de milliers d’euros selon l’importance des travaux de restauration et de conservation. En 2019 le projet retenu dans notre région la maison-atelier de Rosa Bonheur à Thomery (Seine-et-Marne) a bénéficié de 500 000 euros. Ces sommes ne couvrent jamais la totalité de la restauration.

3500 sites du patrimoine en péril déjà identifiés

Jardins, ponts, granges, moulins, batiments industriels... Le Loto du patrimoine permet de restaurer des bâtiments ou de préserver des lieux méconnus du grand public et qui présentent pourtant un caractère historique.
Ces sites sont souvent signalés par ceux qui les connaissent et qui vivent au plus près, les riverains et les habitants, et par les acteurs locaux du patrimoine. Ils sont ensuite répertoriés par la Mission Bern. 3500 lieux et monuments ont déjà été identifiés. Ils sont ensuite sélectionnés par le Ministère de la Culture et la Fondation du Patrimoine.
Pour être retenu le projet répondre à quatre critères :  l’intérêt patrimonial, la situation de péril, le projet doit de restauration doit être déjà abouti et présenter un interet pour
 

Pour la petite histoire...

© JACQUES DEMARTHON / AFP

L’idée d'une loterie en faveur des monuments en péril a été émise dès 2014 par François de Mazière, maire de Versailles passé par la Cité de l'architecture et du patrimoine. Il s'inspire du principe de la fondation britannique Heritage Lottery Fund.
L’idée est rejetée mais pas enterrée. En 2017 sur sa page Facebook il écrivait :  "Depuis mon passage à la Fondation du patrimoine en 2001, je plaide pour qu'un tirage exceptionnel du Loto soit organisé à l'occasion des Journées européennes du patrimoine et que les bénéfices en soient affectés à la préservation du patrimoine par l'entremise du Centre des monuments nationaux ou de la Fondation du patrimoine".

Cette année-là, la proposition est finalement reprise par Françoise Nyssen alors ministre de la Culture. La première édition est lancée en 2018 avec la Française des Jeux et la Fondation du Patrimoine lors des Journées Européennes du Patrimoine. 
 



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture patrimoine économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter