Faux pass sanitaire: un médecin du Val-de-Marne, ses complices et ses clients en garde à vue

Un médecin du Val-de-Marne soupçonné d'avoir vendu des faux pass sanitaires à ses clients a été placé en garde à vue ce mardi. Ses complices présumés et une vingtaine d'acheteurs sont également entendus dans le cadre de l'enquête.

Un médecin du Val-de-Marne a été placé en garde à vue ce jeudi. Dans son cabinet de Joinville-le-Pont, il est soupçonné d'avoir vendu 220 faux pass sanitaires à 1000 euros pièce.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Créteil pour "escroquerie aggravée" et "faux administratifs". Dans le cadre de celle-ci, ses complices ont également été placés en garde à vue. Même chose pour une vingtaine des clients du médecin. Une perquisition a eu lieu dans son cabinet. Les enquêteurs y ont retrouvé, entre autres, des pass sanitaires et des tests PCR factices. "Il générait de faux numéros de lots qui rendaient les attestations également fausses", explique Reda Belhaj, secrétaire départemental Unité Police SGP.    

Un compte Snapchat à l'origine des soupçons

En juillet dernier, les enquêteurs de la Sûreté Territoriale du Val-de-Marne ont été alertés de l'existence d'un compte Snapchat proposant des faux pass sanitaires et des faux tests PCR. Leurs investigations ont révélé que les clients "ne sont jamais venus au cabinet". Le médecin de 56 ans a été interpellé à son domicile de Seine-Saint-Denis. 

Selon une source policière à l'AFP, les clients placés en garde à vue ont évoqué la période estivale comme motivation pour recourir aux faux papiers. "Certains pays demandaient un schéma vaccinal complet et ils ont payé des prix exorbitants pour partir en vacances ", note la source policière.

Face à l'arrivée de la cinquième vague qui frappe le pays depuis quelques semaines, le maire de Joinville-le-Pont lance un appel. "Je lance un message très clair aux 200 personnes qui se baladent dans la nature avec de faux pass : revenez voir un médecin et faites-vous vaccinner dans les plus brefs délais" explique Olivier Dosnes, également pharmacien de profession.                       

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19