Intempéries : bloqués depuis 3 semaines, les bateliers de Charenton-le-Pont perdent patience

A Charenton-le-Pont, l'interdiction de naviguer commence à peser lourd. / © France 3 Paris IDF
A Charenton-le-Pont, l'interdiction de naviguer commence à peser lourd. / © France 3 Paris IDF

Depuis 3 semaines, les bateliers de Charenton-le-Pont (Val-de-Marne) sont bloqués au port. À cause de l'interdiction de navigation due à la crue de la Seine, ils ne peuvent plus livrer leurs clients. Résultat : les pertes économiques commencent à se faire sentir. 

Par France 3 Paris IDF

Aux portes de la Seine, Stéphane Leblanc est à l'arrêt depuis 3 semaines. Depuis 10 jours, il aurait du livrer 610 tonnes de sable et gravier à son client situé à Pantin. Mais le niveau de la Seine empêche toujours toute navigation. 

"L'eau potable ne peut pas arriver jusqu'à nous. Les pompiers ne peuvent pas accéder aux bateaux."

Pour Fabio Leroy, lui aussi batelier, l'interdiction de navigation commence à peser lourd. Après un mois de janvier très compliqué, il n'a pu effectuer aucun transport en février, il en est donc à 60% de perte d'exploitation. En 31 ans, c'est la première fois qu'il connaît une crue si longue. 

" Le problème, c'est qu'on ne sait pas quand on va pouvoir remettre en route et dans quelles conditions." 

Une situation qui devrait revenir à la normale pendant le week-end​

Selon Voies navigables de France (VNF), la navigation pourrait être de nouveau ouverte ce week-end. Le niveau de la Seine est actuellement de 4.40 mètres sous le pont d'Austerlitz à Paris. Il doit atteindre 4.30 mètres pour que la navigation reprenne.  Le pic de crue avait été atteint le 29 janvier dernier. Il avait été mesuré à 5.84 mètres. 

Sur le même sujet

Deux paysagistes proposent une tombe-jardin plus écologique et moins chère

Les + Lus