Insécurité et solidarité : à Saint-Mandé, les habitants invités à être “vigilants”

Insécurité et solidarité : à Saint-Mandé, les habitants invités à être "vigilants"
La ville de Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, a lancé mercredi une charte invitant les habitants de la commune à être "vigilants et solidaires". Une façon de "répondre aux préoccupations en matière de sécurité et de solidarité des personnes et des biens", pour le maire LR de la ville.

La ville de Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, a lancé mercredi une charte invitant les habitants de la commune à être "vigilants et solidaires". Une façon de "répondre aux préoccupations en matière de sécurité et de solidarité des personnes et des biens", pour le maire LR de la ville.

Par France 3 Paris IDF

A Saint-Mandé, dans le Val-de-Marne, pour lutter contre la délinquance, les habitants sont invités à la vigilance. La mairie a présenté mercredi soir une charte "Saint-Mandéens vigilants et solidaires" appelant les habitants de cette commune de l'Est parisien à s'investir dans la lutte contre la délinquance, mais aussi contre "l'isolement des personnes âgées". Un peu plus de 22.000 habitants vivent à Saint-Mandé.

Selon le maire LR Patrick Beaudouin, il s'agit d'"instaurer ce dispositif de participation citoyenne qui répond à une volonté d’initier une mobilisation de personnes volontaires et bénévoles", est-il mentionné sur le site de la ville.

"Esprit civique" ?

La charte a comme objectif de "développer l'esprit civique des administrés", de "constituer une chaîne d'alertes entre eux", mais aussi d'"amplifier l'efficacité de la prévention de la délinquance et des incivilités". Pour ce faire, les habitants majeurs volontaires doivent postuler, en présentant notamment un extrait de casier judiciaire.
Pour Patrick Beaudouin, l'enjeu est de faire de tous les Saint-Mandéens des "acteurs en matière de sécurité". Une idée qui ne séduit pas vraiment l'opposition. Le conseiller municipal Philippe Leray s'inquiétant ainsi, dans les colonnes du Parisien, du manque de clarté du maire "sur les renseignements (...) remontés à la police via ces personnes qui vont s'autodésigner Super-patriotes !".

Sur le même sujet

Épicerie halal à Colombes : la justice ordonne la fermeture

Près de chez vous

Les + Lus