• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Saint-Maur-des-Fossés - Ils mouillent le maillot pour pouvoir se rebaigner dans la Marne

Une centaine de personnes a plongé dans la Marne ce dimanche après-midi à l'occasion du Big jump. / © France3 IDF/Tania Watine
Une centaine de personnes a plongé dans la Marne ce dimanche après-midi à l'occasion du Big jump. / © France3 IDF/Tania Watine

Environ 400 personnes ont répondu à l'appel européen du Big Jump pour "redonner vie aux rivières".

Par LB

Ce dimanche 14 juillet n'était pas seulement la fête nationale en France, c'était aussi la fête de la baignade en pleine nature partout en Europe. À partir de 15h, le Big jump a transformé plusieurs dizaines de rivières et de lacs dans toute l'Europe en véritables piscines ouvertes. Objectif : faire un "plongeon géant" pour "signifier [l']amour pour ces milieux naturels et [le] désir de les protéger". "Il reste encore beaucoup à faire pour protéger et restaurer nos rivières et mettre en œuvre l'ambitieuse Directive Cadre sur l'Eau", est-il indiqué sur le site internet du Big Jump.

À Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), environ 400 personnes ont répondu à l'appel sur le quai Winston Churchill. Mais seule une centaine a osé piquer une tête à 15h précises dans la Marne.
 
Le big jump de Saint-Maur des Fossés
Intervenant : Claire Beyeler (Ingénieur du syndicat de Marne Ville)

 

Baignade interdite depuis 1970

Dans la Marne, la baignade y est interdite depuis 1970. Mais ces dernières années, la qualité de ses eaux s'améliore, selon le syndicat Marne vive. Avec ce Big jump, le syndicat souhaite montrer que la baignade y est de nouveau possible. "Atteindre un objectif Baignade signifie avoir atteint une qualité d'eau exigeante, disposer de milieux aquatiques de bonne qualité et vivre pleinement la rivière", explique le syndicat. Si la qualité de l'eau se maintient, les plongeons dans la Marne devraient être définitivement autorisés en 2022 sur trois spots.
 
© France3 IDF/Tania Watine
© France3 IDF/Tania Watine

En Île-de-France, deux autres rendez-vous étaient donnés à Corbeil-Essonnes (Essonne) et à l'Île-Saint-Denis (Sein-Saint-Denis).

Sur le même sujet

Seine-et-Marne : deux autruches retrouvées mortes à la ferme de Montmachoux, trois autres animaux disparus

Les + Lus