Vincennes : la piste d'une agression imaginaire pour un ex-responsable des Restos du Coeur

© Prisme
© Prisme

Un homme de 60 ans, condamné en juin à six mois de prison ferme pour avoir inventé une agression islamiste, dit avoir été victime d'une nouvelle agression. Les premiers éléments de l'enquête ne confirmeraient pas la piste de l'agression.

Par France 3 Paris IDF/ET (avec AFP)

Il avait été condamné en juin à six mois de prison ferme pour avoir inventé une agression islamiste. Un ancien responsable des Restos du Coeur est entré lundi dans un restaurant de Vincennes, poignardé à la poitrine et à l'abdomen. Mais les premiers éléments de l'enquête ne confirmeraient pas la piste de l'agression, rapporte l'AFP de source proche de l'enquête.
"Pour le moment, on n'a pas trouvé de témoin, pas de trace de sang, ni de vidéosurveillance qui permettraient de corroborer ses dires", a-t-il été indiqué. 

Condamné une première fois, en juin, l'homme de 60 ans a depuis fait appel de sa condamnation pour "dénonciation de crime ou délit imaginaire". 

Papier retrouvé dans la bouche

Selon les propos de cet ex-responsable des Restos du Coeur, il aurait été assommé par derrière, puis poignardé. Un papier retrouvé dans sa bouche suggérant une agression islamiste. Des circonstances similaires à celles avancées par l'homme, suite à la première agression dont il disait avoir été la victime, à Montreuil, en 2016.

Selon RTL, qui a révélé l'information, il était écrit sur le morceau de papier retrouvé dans la bouche du sexagénaire : "On a raté en 2016, pas en 2017. Allahou Akbar."

La source interrogée par l'AFP précise que l'enquête "travaille sur plusieurs hypothèses, sans en privilégier une par rapport aux autres". 

A lire aussi

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus