Opéra de Paris : la nouvelle saison est signée Benjamin Millepied

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 IDF

Benjamin Millepied, directeur de l'Opéra de Paris et ancien danseur étoile du New York City Ballet propose « Charmatz » un ballet du 20ème siècle qui immerge vingt danseurs de l’Opéra au milieu des spectateurs.

Cette semaine dans « Mise en Seine » Jean-Laurent Serra dévoile une nouveauté de la Comédie Française. « 20 000 Lieues Sous les Mers » version marionnette. Les comédiens découvrent l’art de la manipulation. Il reçoit Benjamin Millepied directeur de la danse de l'Opéra de Paris.

Avis de grand frais : La Comédie- Française plonge dans « 20 000 Lieues Sous les Mers »



C'est un spectacle inédit qui inscrit les arts de la marionnette à son répertoire. Une première à découvrir au Théâtre du Vieux Colombier jusqu’au 8 novembre 2015, 21 rue du Vieux Colombier. 75006 Paris

Avec l’adaptation du roman de Jules Verne la Comédie-Française prend le large et se lance un nouveau défi. Pour la première fois, l’institution fait rentrer au répertoire, le jeu et le maniement de ces personnages articulés. Un exercice méconnu pour les comédiens qui ont du apprendre à jouer et faire corps avec leurs animaux et autres poissons construits de mousse sous le regard de Valérie Lesort et Christian Hecq, deux marionnettistes chevronnés issus de la compagnie de Philippe Genty. Les deux compères sont également « metteur en scène » et créateurs du spectacle. Un bel hommage rendu à l’univers fantastique de Jules Verne et au talent des comédiens du Français, capables de jouer tous les répertoires.



En savoir plus



 

Benjamin Millepied, le directeur de la danse de l’Opéra de Paris bouscule l’institution avec une rentrée chargée en nouveautés



Nommé l’an passé directeur de la danse de l’Opéra de Paris, Benjamin Millepied effectue sa première vraie rentrée au sein de l’institution avec quatre projets audacieux et complémentaires. L’ancien danseur étoile du New York City Ballet propose « Charmatz » un ballet du 20ème siècle qui immerge vingt danseurs de l’Opéra au milieu des spectateurs. Une sorte de promenade dansée dans le hall, le grand escalier ou encore le foyer du magnifique Palais Garnier. Ce concept insolite permet au public deprofiter des grands solos du répertoire classique ou contemporain avec une proximité inédite. 

En Savoir plus sur le ballet « Charmatz »



Autre innovation avec la création d’une troisième scène numérique . Un site internet dédié à la création multi supports :  croisement de la photo, du cinéma ou encore du graph et des répertoires, classiques, contemporains et même hip hop. Un véritable faire valoir de la culture Française qui propulse la danse vers la galaxie 2.0.

En savoir plus sur la 3ème Scène numérique



Du neuf encore avec l’académie de l’Opéra de Paris, conçue comme un pôle de transmission ouvert sur le jeune public et la formation professionnelle de jeunes artistes en résidence (metteurs en scène, musiciens, chanteurs, pianistes-chefs de chant et chorégraphes).

Et enfin, une création signée Benjamin Millepied avec un hommage rendu à ses maîtres George Balanchine et Jerome Robbins. Un spectacle qui met en exergue deux très grands chorégraphes, tous deux d’origine russe, qui ont emmené l’école américaine et la danse vers des sommets rarement atteints.

En savoir plus sur ce nouveau spectacle

 

 

Dans l’agenda des sorties de ce week-end

  • Duo insolite au théâtre du Rond-point dans un spectacle intitulé « Un Poyo Rojo » traduisez « Un Coq Rouge ». La pièce met en scène deux sportifs mâles dans un ballet hilarant qui décoiffe et bouscule tous les stéréotypes sur la virilité et la puissance de « L’Homme ». Créée en Argentine, cette performance à la frontière de la danse, de la lutte et du cabaret s’est jouée là-bas à guichet fermé depuis 10 ans. A découvrir jusqu'au 18 octobre
  • Le théâtre Bo Saint-Martin présente « Domino » un autre duo mais cette fois français et humoristes. Il est blanc, elle est noire, il est de métropole, elle est des Antilles. Un spectacle explosif qui joue sur la mixité et les différences culturelles. Cette tranche de vie est un vrai carton et ne désemplie pas depuis son passage à Avignon en 2014. 
  • Un jeu d’équilibre, enfin, au théâtre Le Monfort avec le chorégraphe Yoann Bourgeois, spécialiste de la mise en piste d’acrobates et autres funambules. Son spectacle intitulé « Celui Qui Tombe » est une réflexion sur la gravité terrestre qui met à rude épreuve et au bord du gouffre six danseurs, acrobates hommes et femmes. L’artiste transforme le sol en air de jeu acrobatique avec un plancher mouvant de 6 mètres sur 6 qui met les corps en tension. 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité