• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

L'investiture LR du député des Yvelines Henri Guaino suspendue

Le député (LR) des Yvelines Henri Guaino a annoncé sa participation à la primaire de la droite pour l'élection présidentielle de 2017. / © Benjamin Girette / IP3 PRESS / MAXPPP
Le député (LR) des Yvelines Henri Guaino a annoncé sa participation à la primaire de la droite pour l'élection présidentielle de 2017. / © Benjamin Girette / IP3 PRESS / MAXPPP

La commission nationale d'investiture des Républicains a suspendu l'investiture du parti de deux députés sortants, dont Henri Guaino, en vue des élections législatives de 2017. L'ancienne plume de Nicolas Sarkozy s'est déclaré candidat à la présidentielle, et se pose en rival de François Fillon.

Par France 3 Paris IDF

Candidat déclaré à l'élection présidentielle de 2017, le député des Yvelines Henri Guaino a vu son investiture des Républicains suspendue par le parti en vue des prochaines législatives du printemps 2017. La commission nationale d'investiture des Républicains a en effet décidé de suspendre les investitures de Henri Guaino, mais également de Jean-Pierre Gorges, le député-maire de Chartres, dans l'Eure-et-Loir.

Alain Marleix, le vice-président de la commission a expliqué que "tous deux sont en train de ramasser leurs signatures pour se présenter à la présidentielle. On attend des explications de leur part". L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy s'est en effet déclaré candidat à la présidentielle. Il n'a pas participé à la primaire de la droite et du centre, faute de parrainages suffisants.

Course aux signatures

La commission nationale d'investiture s'est réunie à trois reprises cette semaine, afin d'étudier la liste des investitures du parti pour les législatives de 2017. Un peu plus de 400 investitures sur 577, doivent être présentées, pour validation, samedi à l'occasion du conseil national du parti, à Paris.
L'ancien député des Hauts-de-Seine Frédéric Lefebvre, aujourd'hui député des Français de l'étranger, "va obtenir son investiture" a précisé Alain Marleix... Alors que son investiture avait été mise "en réserve", après un supposé rapprochement avec Emmanuel Macron. "Il a démenti avoir assisté à un meeting de Macron, on l'a cru", a indiqué Alain Marleix, rapporte l'AFP.

Sur le même sujet

A Paris, des habitants sont formés pour éradiquer la présence de rats

Les + Lus