L'élection de Cyril Nauth, maire FN de Mantes-la-Ville validée

La justice a validé les élections municipales de mars à Mantes-la-Ville (Yvelines), première municipalité d'Ile-de-France remportée par le Front national

Le tribunal a suivi l'avis du rapporteur public qui avait préconisé le rejet du recours déposé par Saïd Benmouffok, colistier de la liste PS battue de peu par le candidat FN Cyril Nauth.

Le conseiller municipal socialiste avait relevé sur les registres d'émargement une centaine de signatures suspectes, qui n'étaient pas identiques selon lui, entre les premier et second tours des 23 et 30 mars 2014.
"Sur les 117 signatures contestées, selon le rapporteur public, seule une petite dizaine sont réellement différentes, et elles étaient réparties dans les 13 bureaux de vote de Mantes-la-Ville", avait expliqué M. Nauth. "Quand bien même le nombre de signatures douteuses serait faible, l'élection reste entâchée de soupçons", répliquait son opposant, qui étudie la possibilité de faire appel.

Début juillet, le maire avait entamé une campagne de porte-à-porte dans la ville pour obtenir des attestations d'habitants dont la signature était contestée. Il avait produit au tribunal un dossier constitué de 42 attestations sur l'honneur, accompagnées de pièces d'identité et de cartes d'électeur.
Le candidat du "Rassemblement bleu marine" avait conquis cette ville ouvrière de 19.000 habitants avec 30,26% des voix, face à quatre autres listes, à la faveur de divisions à gauche.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter