Cet article date de plus de 4 ans

Mosquée de Mantes-la-Ville : le maire FN débouté pour la troisième fois par la justice

Le maire FN de Mantes-la-Ville a été débouté pour la troisième fois par la justice administrative dans l'affaire de l'ancienne trésorerie de la ville. Le tribunal administratif a estimé que Cyril Nauth avait commis un "détournement de pouvoir", en voulant transformer le local en poste de police.
L'ancienne trésorerie de Mantes-la-Ville, dans les Yvelines.
L'ancienne trésorerie de Mantes-la-Ville, dans les Yvelines. © F3 Paris IDF
"Des considérations étrangères à un but d'intérêt général." Le tribunal administratif de Versailles a débouté pour la troisième fois le maire FN de Mantes-la-Ville dans l'affaire l'opposant à l'Etat et à une association musulmane. La justice a estimé que Cyril Nauth n'était pas fondé à préempter un local que la précédente municipalité avait destiné à devenir une mosquée. L'élu FN veut faire cette ancienne trésorerie municipale un poste de police.

Détournement de pouvoir

Selon le tribunal, la décision du maire, "bien que formellement motivée par la nécessité d'installer le service de police municipale dans des locaux plus spacieux, procède en réalité d'une volonté d'utiliser le droit de préemption afin de faire échec à l'installation d'un lieu de culte musulman". Le juge a donc estimé qu'il s'agissait d'un "détournement de pouvoir".

Cyril Nauth avait déjà été débouté en référé par cette juridiction en août 2015, puis par la cour administrative d'appel en octobre de la même année.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société politique justice