Un train sur deux sur les lignes L et U jusqu'à la fin de la semaine

Un problème d'alimentation électrique perturbe les lignes L et U du Transilien. Un train sur deux circulera en heures de pointes jusqu'au vendredi 12 février.

Un train sur deux circulera cette semaine sur les lignes L et U.
Un train sur deux circulera cette semaine sur les lignes L et U. © IP3 PRESS/MAXPPP

La cause de cette baisse de trafic : une panne à la sous-station électrique d'Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) qui perturbe les lignes L et U du Transilien à l'ouest de Paris.

Cette station "n’est plus en capacité de fournir l’énergie nécessaire pour permettre à l’ensemble des trains de circuler", explique la SNCF. En attendant, "la sous-station électrique de Porchefontaine (près de Versailles-Chantiers) a pu prendre le relais de façon partielle mais cette solution ne permet pas de générer toute l’énergie nécessaire pour maintenir la totalité des circulations".

Jusqu'au vendredi 12 février inclus, seul un train sur deux ne circulera aux heures de pointe. Sur la ligne L, certains trains sont aussi annulés entre 6h et 10h et 16h et 21h30.

"Nous sommes très mécontents. En effet, cette sous-station électrique d’Asnières avait été renouvelée il y a 2 ans et maintenant, vous nous dites qu’il y a ENCORE des problèmes d’alimentation qui vous conduit à réduire les circulations sur la L2. C’est fâcheux en cette période de consignes sanitaires où il ne faut pas, à tout prix, supprimer des trains en période de pointe, car vous réduisez ainsi la distanciation sociale", proteste ainsi un membre de l'association sur le site de la SNCF.

L'association conseille ainsi de prendre le T2 et le RER A pour rejoindre Paris.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports en commun économie transports