Yvelines : plusieurs tonnes de poissons morts repêchés dans la Seine

Trois tonnes de poissons morts ont été repêchés dans la Seine entre Achère et le barrage d'Andresy à une dizaine de kilomètres. La pollution fait suite à un incendie qui s'est produit en aval à la station d'épuration d'Achères mercredi dernier, des eaux non traitées ont été devérsées dans le fleuve.

Plusieurs tonnes de poissons morts repêchées dans la Seine
Plusieurs tonnes de poissons morts repêchées dans la Seine © Siaap
Mercredi dernier, un incendie a ravagé un bâtiment de la station de traitement des eaux de Saint-Germain-en-Laye, (Achères) usine classée Seveso 2 en raison de risques toxiques. L'origine du sinistre reste inconnue ce dimanche. Le coeur de la zone incendiée étant encore inaccessible. Le feu a pris dans un grand bâtiment de 1.000 m2 qui contenait du chlorure ferrique, destiné au traitement des eaux. Jusqu'à 130 pompiers ont été mobilisés. C'est la troisième fois depuis début 2018 qu'un incendie a lieu dans ce site sensible. La station d'épuration de Seine-Aval, créée en 1940 et qui s'étend sur 250 hectares, est l'une des plus grandes d'Europe. Elle traite en temps normal 60% des eaux usées de l'agglomération parisienne.

Suite à l'incendie, une partie des eaux non traitées chargées de matières organiques a été rejetée dans le Seine entraînant la surmortalité des poissons, victimes d'un manque d'oxygène. La Driee, Direction régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie assure qu’il n'y a pas de danger pour la population. Selon la direction de l'usine, le Siaap, Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne "ces rejets ne présentent pas de risque sanitaire pour l'homme, l'eau de la Seine n'étant "pas à usage domestique". Les maires d’Herblay et de La Frette ont pris des arrêtés pour interdire la baignade, la pêche et les activités nautiques de loisirs.
durée de la vidéo: 02 min 12
Pollution de la Seine dans les Yvelines

A ce jour, les eaux usées qui ne peuvent plus être traitées à Achères et sont dirigées vers d'autres sites.
Demain trois bateaux continueront le nettoyage du secteur. Des cadavres de poissons devraient être ramassés dans un bras mort du fleuve proche du point de rejet des eaux retraitées, près de l'île d'Herblay. La zone, une langue d'eau d'environ 500 m de long sur cinq de large est encore recouverte de poissons morts, occasionnant d'importantes nuisances olfactives.

Une réunion d’information doit se tenir demain à la Préfecture des Yvelines.




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société pollution