Doux : les emplois sauvegardés et perdus au sein du pôle frais

Après la validation lundi par le tribunal de Commerce des offres de reprise partielle des cinq sites du pôle frais de Doux, voici le détail en termes d'emplois..

  • Laval (Mayenne) : l'offre de LDC, la seule déposée, permet la sauvegarde des 303 emplois du site (261 CDI + 41 CDD + 1 apprenti). LDC promet 5 millions d'euros d'investissements sur trois ans.
  • Blancafort (Cher) : l'offre de Glon Sanders, la seule déposée, permet la sauvegarde de 130 emplois sur 243 (120 CDI sur 183 et 10 CDD sur 60). 113 non repris.
  • Boynes (Loiret) : l'offre de Glon Sanders associé à Duc, la seule déposée, permet la sauvegarde de 95 emplois sur 170 (80 CDI sur 155 et la totalité des 15 CDD). 75 non repris.
  • Sérent (Morbihan) : l'offre de LDC, qui a été retenue face à celle de Duc, permet la sauvegarde de 60 emplois sur 177 (60 CDI sur 174, les trois CDD ne sont pas repris). 117 non repris. Selon LDC, des propositions de reclassement sur d'autres sites à moins de 20 km seront formulées pour 55 personnes.
  • Pleucadeuc (Morbihan) : l'offre du groupe Doux, par le biais de sa société Galina, permet la sauvegarde de 135 emplois sur 407. 272 emplois au total (dont 12 CDD) ne sont pas repris.
  • Amilly (poussins, Loiret) et Clémont (aliment, Cher) : sites repris par Glon Sanders et Duc. Ils ne font pas partie du pôle frais mais sont nécessaires au bon fonctionnement des autres sites repris. A Amilly, 13 emplois sur 18 sont repris (5 CDD non repris). A Clémont, 10 CDI sur 15 sont sauvegardés.
  • Les sites de Graincourt (Pas-de-Calais) avec 253 emplois (248 CDI et 5 CDD), de La Vraie-Croix (Morbihan) avec 111 emplois (109 CDI, 1 CDD et 1 apprenti) et du Pontet (Vaucluse) avec 20 emplois (17 CDI et 3 CDD) ne bénéficiaient d'aucune offre de reprise et sont donc liquidés.
Au total, ce sont 723 emplois du pôle frais qui seraient sauvegardés, sans compter les 13 d'Amilly et les 10 de Clémont.

Selon le cabinet du ministre délégué à l'Agroalimentaire, Guillaume Garot, 680 CDI et 64 CDD sont repris, tandis que 55 personnes bénéficient d'un transfert d'emplois et 60 d'un reclassement. Ainsi, 859 salariés au total bénéficient d'une "solution d'emploi". Selon la même source, 783 salariés en CDI sont licenciés et 83 en CDD, soit un total de 866 emplois perdus.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité