Doux: les offres de reprise partielle validées sur cinq sites

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger
Les larmes de Nadine Hourmant, représentante des salariés Doux et élu Force ouvrière, à l'annonce de la confirmation de la suppression de 1000 emplois.
Les larmes de Nadine Hourmant, représentante des salariés Doux et élu Force ouvrière, à l'annonce de la confirmation de la suppression de 1000 emplois. © Frank Perry/AFP

Le tribunal de commerce de Quimper a décidé lundi de valider les offres de reprise partielle de cinq sites sur les huit du pôle frais du groupe volailler Doux.

Le tribunal de commerce a choisi de valider les offres de reprise partielle concernant les sites de Blancafort (Cher), Boynes (Loiret), Laval (Mayenne), Sérent et Pleucadeuc (Morbihan). Les trois autres sites ne bénéficiaient pas d'offres de reprise: Graincourt (Pas-de-Calais), La Vraie-Croix (Morbihan), et Le Pontet (Vaucluse).

Une partie du pôle frais du groupe breton Doux, ex-leader européen de la volaille et qui emploie 3.400 personnes en France, a donc été cédée à des repreneurs par le tribunal de commerce de Quimper, mais seuls quelque 700 salariés sur 1.700 de ce pôle conservent leur emploi.

Source : AFP


     


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.