STX s'associe au géant du nucléaire Areva pour décrocher des marchés dans l'éolien

Une ferme éolienne au large du Royaume-Uni / © SHAUN CURRY / AFP
Une ferme éolienne au large du Royaume-Uni / © SHAUN CURRY / AFP

Le marché vert des énergies renouvelables apparaît de plus en plus comme un débouché crédible pour le géant nazairien.

Par X Collombier avec AFP

Plus une journée sans une annonce d'un changement radical de stratégie pour le groupe coréen STX et sa filiale française. Le géant de la construction navale se diversifie vers les énergies vertes. Hier, on apprenait la signature d'un contrat pour réaliser la station électrique d'une ferme éolienne d'Europe du Nord. Aujourd'hui, STX France (ex-Chantiers de l'Atlantique) annonce son association avec le géant français du nucléaire Areva. Objectif, remporter des marchés dans l'éolien avec "une offre intégrée associant les turbines électriques off-shore d'Areva aux piliers et fondations signés STX."

"Il s'agit pour nous d'optimiser l'association des fondations avec la turbine électrique", a souligné le président d'Areva Renouvelables Louis-François Durret lors d'une conférence de presse commune avec STX à Nantes.
Cette coopération doit se concrétiser dès janvier 2013 avec la mise en commun des travaux d'ingénierie des deux groupes pour répondre à un appel d'offres pour un champ éolien en Europe du Nord sur lequel Areva est "bien placé", a ajouté Louis-François
Durret.

A terme, il s'agit de remporter des marchés, tant pour l'usine de fabrication des turbines électriques d'Areva au Havre que pour les fondations d'éolienne développées par STX France, à Saint-Nazaire.

"La fabrication des piliers d'un champ d'éolien marin (environ 80 éoliennes) représenterait pour nous l'équivalent en heures de travail d'une commande de paquebot", a précisé pour STX France Frédéric Grizaud, directeur général de STX Solutions.

Rien avant 2015 pour Saint-Nazaire

Compte tenu de l'état d'avancement des appels d'offres visés, la phase de fabrication, si les marchés étaient remportés, n'interviendrait pas avant 2015 - 2017, précisent les responsables d'Areva et de STX

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus