Pays-de-la-loire : le tramtrain Nantes Châteaubriant sera inauguré le 28 février 2014

© pays-de-la-loire
© pays-de-la-loire

C'est l'arlésienne ce tramtrain, sa mise en service avait été annoncée comme imminente à plusieurs reprises en 2011 puis en 2012, cette fois SNCF RFF et Conseil Régional des Pays-de-la-Loire sont tombés d'accord sur la date du 28 février 2014

Par Christophe Turgis

Ce tramtrain on en parle depuis le début des années 1990. En 1994 Jean-Marc Ayrault, alors maire de Nantes et président du "District" en charge des transports urbains, emmenait techniciens des transports publics et journalistes à bord d'un autorail de la SNCF sur la partie de la ligne encore ouverte au trafic des marchandises entre Nantes et La Chapelle-sur-Erdre. L'idée était lancée. Si le concept de tramtrain était déjà devenu populaire en Allemagne autour de Karlsruhe, en France personne ne paraissait vouloir s'en emparer.

Et surtout pas la SNCF. Entendre par là, les cadres qui voyaient dans ces matériels novateurs un risque pour la sécurité ferroviaire, et les cheminots qui voyaient poindre une remise en cause de leur statut pour un métier plus proche de celui de conducteur de tramway urbain...
Qu'à cela ne tienne, à Nantes après tout, on avait bien en 1984 remis au goût du jour le tramway urbain quand toutes les autres capitales régionales s'y opposaient ! Depuis le tramway nantais à fait école avec le succès que l'on sait.

Nantes Châteaubriant, une réouverture unique en France
Le temps a passé, la région des Pays-de-la-Loire, avec son nouveau président Jacques Auxiette (PS), très mobilisée sur la question ferroviaire s'est emparée du dossier. Siemens en Allemagne et Alstom en France ont mis au point des matériels adaptés. La SNCF a, prudemment, mis sur les rails un tramtrain sur une ancienne ligne de la banlieue de Paris reconvertie en tramtrain à Bondy avec des rames Siemens. Histoire de ne pas se laisser distancer. Finalement avec cette ligne de Châteaubriant fermée au trafic des voyageurs depuis le 31 mai 1980, la réouverture au trafic des voyageurs devenait possible avec ces nouveaux matériels. Et à moindre co^ut qu'avec des TER. Globalement 200 millions d'euros. Longtemps remise à plus tard par les services de l'État à qui il manquait toujours quelques milliers d'euros pour lancer les études, la décision de remplacer les rails et de faire circuler des tramtrains construits par Alstom à Valenciennes était finalement prise en 2003 et la commande passée en 2006.

Le chantier pouvait commencer. Réseau Ferré de France le maître d'œuvre et la SNCF le maître d'ouvrage délégué se sont mis au travail. Pas sans peine, les deux administrations ont eu du mal à travailler ensemble... jusqu'à aujourd'hui encore. Ou État, SNCF et RFF ont eu bien du mal à se mettre d'accord sur la question de la sécurité des circulations par exemple. Ce tramtrain est l'occasion de mettre en application un système de signalisation différent de la signalisation ferroviaire. Très proche de celui utilisé par les tramways urbains.

Un tram train dans la Forêt Noire à Höfen (Allemagne) / © Christophe Turgis
Un tram train dans la Forêt Noire à Höfen (Allemagne) / © Christophe Turgis


La réussite du tramtrain sur Nantes Clisson
On arrive au bout de ce long processus, les premières rames livrées pour une mise en service en 2011 ont été engagées sur la ligne de Nantes à Bordeaux jusqu'à Clisson. Permettant finalement de redynamiser une ligne TER fatiguée par l'usure du temps, tant du point de vue des voies que du matériel roulant. Le tramtrain a relancé la fréquentation de la ligne au point qu'en décembre prochain les habitant s des communes riveraines de la ligne disposeront de 21 aller-retours par jour !

Des rames 7 rames commandées initialement par le Conseil Régional, deux commandes complémentaires porteront à 24 le nombre des rames disponibles à la mise en service de la ligne de Châteaubriant en 2014. Elles sont garées à Nantes dans le quartier de Doulon dans un dépôt tout neuf et déjà en cours d'agrandissement.

Le service sur la ligne dès le 28 février 2014

Le 28 février 2014 le service commencera avec 7 allers-retours par jour entre Nantes et Châteaubriant. Trois semaines plus tard viendront s'ajouter 9 allers-retours entre Nantes et Nort-sur-Erdre, puis encore deux semaines après, soit ver la mi-mars, s'ajouteront 7 allers-retours entre Nantes et Sucé-sur-Erdre.

Les horaires seront définitivement connus en juin. En correspondance avec les bus Lila du conseil général de la Loire-Atlantique dans toutes les stations de la ligne. 
Les tarifs seront publiés en juin également, avec des passerelles entre les abonnement Lila et et Tan.

Les essais des rames et de la ligne commenceront en juillet et août, la formation des conducteurs commencera en novembre.

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus