Angers : l'ancien président d’Angers Sco, Willy Bernard, définitivement condamné

© Laurent Combet / Maxppp
© Laurent Combet / Maxppp

La Cour de cassation a confirmé la peine de deux ans de prison avec sursis prononcée en appel en janvier 2012 pour abus de biens sociaux et usages de faux

Par Christophe Turgis

En première instance, devant le tribunal correctionnel d’Angers en juin 2011, comme devant la cour d’appel, en 2012, l’ancien président du club de foot Angers Sco avait été condamné à deux ans de prison avec sursis, plus 200 000 € d’amende et cinq ans d’interdiction d’exercer.

En juin 2011, Willy Bernard, homme d'affaires, fondateur et actionnaire de la société NextGeneration (spécialisé dans le photovoltaïque), était condamné à deux ans de prison avec sursis, cinq ans d'interdiction de gérer une société et 200 000 € d'amende. Le tribunal l'avait reconnu coupable des sept infractions financières qui lui était reprochées et dont le montant total s'élevait à 1,2 million d'euros. Et dont 700 000 € avaient été remboursés au moment du rendu du jugement. Willy Bernard avait aussitôt fait appel de cette décision.

Mais la cour d'appel d'Angers l'a condamné également en mai 2012 à deux ans de prison avec sursis, 200 000 euros d'amende et 5 ans d'interdiction de gérer. Sur les conseils de son avocat M Olivier Metzner, il s'était pouvu en cassation, contestant plusieurs irrégularités au cours de la procédure.

En vain la cour de cassation vient de valider la condamnation en appel.

Sur le même sujet

Les + Lus