Le FC Nantes peut recruter : "On ne va pas faire de folies" prévient Waldemar Kita

Publié le Mis à jour le
Écrit par Fabienne Béranger
Waldemar Kita et son fils Franck, le 17 mai dernier à la Beaujoire
Waldemar Kita et son fils Franck, le 17 mai dernier à la Beaujoire © MaxPPP

L'appel déposé par le FC Nantes devant la première cour de droit civil du tribunal fédéral suisse est finalement suspensif de la décision du Tribunal Arbitral du Sport.

L'info révélée par Ouest-France nous a été confirmée par Waldemar Kita le président du FC Nantes.

Le FC Nantes avait été interdit de recutement pour les deux prochains mercatos après le rejet par le Tribunal Arbitral du Sport de son appel et celui de son attaquant guinéen Ismaël Bangoura dans le litige qui les opposait au club émirati Al Nasr Sports.

Le club était dans l'attente de savoir si l'appel déposé auprès du tribunal fédéral de Suisse était suspensif ou pas.
Pour Waldemar Kita, le président du FC Nantes, si l'affaire va plus loin "c'est clair qu'on va attaquer plus loin notamment le TAS et puis peut-être même plus loin parce qu'il y a des raisons de droit, de loi qu'on doit respecter partout mais pas seulement chez nous en Europe. On est très stricts et dans d'autres pays on ne respecte pas, donc c'est ça qu'on va essayer de faire valoir"

Concernant les recrutements le FC Nantes : "Pas de recrutement. D'abord on veut stabiliser tous les recrutements pour lesquels nous nous sommes engagés avec les jeunes joueurs pour le centre de formation (...) ensuite on a quelques vues sur quelques joueurs donc on va essayer de voir ce que l'on peut faire, comment on peut s'organiser mais on ne va pas se précipiter, on ne va pas faire de folies."

L'interview de Waldemar Kita, le président du FC Nantes​

##fr3r_https_disabled##

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.