• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Vendée : Yannick Morreau député divers droite rejoint l'UMP et la Droite forte

Le député de Vendée Yannick Moreau, jusqu'alors divers droite, va rejoindre les élus de l'UMP mais aussi la Droite forte, premier des mouvements du parti, ont annoncé lundi chacun de leur côté le groupe UMP de l'Assemblée et le mouvement.

Par ChT avec AFP

Se félicitant de la décision de M. Moreau, le président de l'UMP Jean-François Copé a ensuite annoncé dans un communiqué qu'il avait décidé de le nommer "secrétaire national de l'UMP", chargé de faire des propositions sur "la nécessaire réforme de la justice".

Élu député pour la première fois en juin 2012, M. Moreau, qui avait appartenu au Mouvement pour la France de Philippe de Villiers, apparaît pour l'instant toujours comme non inscrit sur le site internet de l'Assemblée nationale.
Le dernier message publié sur son blog, jeudi dernier, ironise sur une homonyme au cœur de l'actualité: "En ces temps troublés par la théorie du genre, je tenais à vous rassurer: je ne suis pas la conseillère d'Etat Yannick Moreau chargée par le gouvernement d'un rapport sur l'avenir des retraites".

De son côté, "La Droite forte se réjouit et se félicite de ce nouveau soutien qui s'ajoute à tous ceux des parlementaires, élus locaux et militants qui partagent chaque jour davantage nos valeurs, nos convictions et nos propositions pour une droite forte, offensive, juste et républicaine", selon un communiqué du mouvement.
Et de souligner que "Yannick Moreau sera, avec l'ensemble des autres parlementaires - députés, sénateurs et parlementaires européens - membres de la Droite forte, l'un des porte-parole du premier mouvement de l'UMP au Parlement".

En novembre, La Droite forte, mouvement initié par plusieurs jeunes sarkozystes qui soutenaient Jean-François Copé pour la présidence de l'UMP, était arrivée largement en tête (près de 28%) du vote des adhérents du parti sur la reconnaissance inédite des courants.
C'était l'un des six "mouvements" de l'UMP qui présentaient une motion aux suffrages des adhérents du parti.

La Droite forte, clin d'oeil à "La France forte", le slogan de Nicolas Sarkozy à la présidentielle, avait mené une campagne très active avec des propositions choc: interdiction du droit de grève pour les enseignants, faire du 1er mai "une grande fête de la droite" au Trocadéro, création d'une "Charte républicaine des musulmans de France"...

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus