• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Clisson et le Hellfest : faut-il demander des excuses à M6 après Zone Interdite ?

Bonne ambiance sur le site du Hellfest ! / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Bonne ambiance sur le site du Hellfest ! / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire

Nous avons vu le magazine "invasion de touristes, quand les habitants se révoltent", de quoi nous donner envie de signer la pétition pour demander des excuses à M6 ? Oui et non, voilà pourquoi...

Par Xavier Collombier

M6 le 24 juillet et voilà "zone interdite de l'été", Clisson fait l'ouverture du magazine (à revoir ici sur M6 Replay), thème du reportage "quand les habitants se révoltent contre les touristes". Gros plan sur le  "Localisme" . En 52 minutes, M6 et Matchpoint productions, entre sud-Bretagne, Corse, Côte d'Azur et Pays Basque vont nous plonger au milieu d'une "nouvelle guerre des territoires", "locaux contre touristes : la guerre est déclarée". 
Après avoir vu le reportage, faut-il signer la pétition pour demander des excuses publiques à M6 ? Faut-il joindre votre signature aux 26 000 personnes qui en ligne en veulent à la "chaîne qui s'est permise de faire preuve d'une grande cruauté envers les participants de cet événement mondial" ? Les arguments pour signer et ceux pour s'abstenir.
Vous êtes bien sur M6 / © M6 Replay
Vous êtes bien sur M6 / © M6 Replay

Pourquoi je signe ?

  • Pour lutter contre les raccourcis d'un scénario caricatural "les locaux tranquilles" contre les "métalleux alcoolisés". Les clichés sont nombreux dans le commentaire. Des phrases comme " la petite cité se transforme en décor de film d'horreur" ou bien encore "au coeur de la Bretagne historique des hordes de zombies gothiques déferlent sur la ville".
  • Les personnages sans mesure castés pendant le tournage. Le festival vu par les seuls riverains, bien évidemment ceux qui ne vont pas au Hellfest, ceux qui ont refusé les places offertes en dédommagement par les organisateurs. À commencer par Sylvie, "l'enfer a commencé pour elle", "prisonnière chez elle", on le sent bien, elle va finir par craquer "-c'est trop d'un coup, ce n'est pas notre monde. Ils nous envahissent".
  • Les allusions au satanisme, aux messes noires, de la journaliste au milieu du reportage.. "Croix chrétiennes à l'envers, brûlées, des têtes de mort, provocation satanique, il plane une ambiance étrange"... ben oui c'est un festival de hard rock et pas un rassemblement de scouts.. de là à parler de sorcières, de sectes..enfin c'est plus vendeur... Comme le résume Stéphane sur la page Facebook du Festival. "Déçu par M6. Ils n'ont même pas montré les sacrifices humains à la fin de chaque concert, ni les messes noires… Pourtant on avait bien pris le soin de bâillonner les victimes pour ne pas gêner les voisins par les cris".
  • La thèse finale.. ben oui la révolte des héros de M6 ne provoque pas l'adhésion à Clisson... Même les gendarmes ont d'autres chats à fouetter qu'une voiture garée devant le parking privé d'un honnête riverain filmé par M6. Il devra attendre une heure pour voir débarquer les gendarmes ... et "visiblement notre caméra dérange" (on croit entendre la voix off du producteur dans l'oreillette "c'est bon coco ça, voila de l'enquête") la Maréchaussée a d'autres priorités... Le maire ne fait rien contre le Hellfest, pire les métalleux en font leur héros quand ils le croisent dans la rue.. alors comment expliquer cette indifférence devant la supposée sourde révolte de riverains, jacquerie pavillonnaire filmée en long et de travers par Zone Interdite ? Réponse le complot. Nous sommes sur M6. Pour retomber sur leurs pattes, les producteurs produisent une explication un petit peu courte. Les vignerons de Clisson vendent leur muscadet au Hellfest, alors toute la ville est achetée et ferme donc les yeux sur les outrances de ce "festival de l'enfer".
    Le camping du Hellfest / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
    Le camping du Hellfest / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
  • Nos confrères du Télégramme, reviennent également sur cette polémique, et contredit les déclarations de "Sylvie"  les festivaliers qui "ne vont pas dans les hôtels, ils ne vont pas dans les restaurants, ils ne vont pas voir notre château... Ils nous envahissent"...Le Président de l'Office de tourisme de la tranquille cité du sud-Loire déclarait dans les colonnes du journal en 2011 :
  • "Le festival est "la meilleure des campagnes de pub" pour Clisson et sa région qui "permet de toucher une population jeune et internationale, qu’on ne toucherait pas autrement. Ce sont par ailleurs des gens d’une politesse remarquable, et d’une courtoisie que beaucoup d’autochtones pourraient leur envier…".
© eric guillaud
© eric guillaud

Pourquoi je zappe ?

  • M6 fait du M6. On aime la chaîne pour ça. Une vision caricaturale du monde. D'un côté l'enfer, les méchants,  de l'autre le paradis pour famille avec les gentils, les riverains et les jolis pavillons. Les raccourcis Métal = drogue, alcool, sexe.. L'information scénarisée, réduite à quelques clichés. Les producteurs répondent à ce cahier des charges.
  • Les magazines l'été doivent répondre au tryptique, sexe, drogue, et police pour réveiller le téléspectateur en deuxième partie de soirée. Hellffest avec ses images d'un festival ultra-théâtralisé, son folklore métalleux, c'est pain béni pour Matchpoint production. Unité de lieu, de temps... un petit casting pour trouver trois râleurs dans le bourg et  hop le tour est joué.
  • Une pétition pour soutenir M6 ou plutôt "anti-Hellfest, anti-excuses de M6" est également en ligne. Sur Twitter, les arguments des anti sont aussi repris en boucle.

     

  • Sur le Blog très catholique d'Hélène Bodenez on peut lire. "Le festival "Hellfest" "Fête de l'Enfer" n'est pas comme un autre en affichant ses provocations satanistes. Il contrevient au Ier article de la constitution qui stipule que la république française respecte toutes les croyances. Ce festival attaque les croyants en particulier la croix des catholiques qui apparaît enflammée et renversée sur scène." La pétition a recueilli pour le moment 8 725 signatures.
  • Je ne regarde plus les magazines de M6 sinon l'amour est dans le pré. Karine Lemarchand, ayant sû sortir des stéréotypes de la chaîne en faisant preuve d'une sincère qualité d'écoute, à des années lumières de magazine d'info qui finalement nous racontent toujours la même chose. Du sexe, de la drogue, ...l'enfer revisité pour de sages ménagères coincées devant la 6.
Hellfest 2013 / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire
Hellfest 2013 / © Fabienne Béranger - France 3 Pays de la Loire



A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus