Maine-et-Loire : une quinzaine d'églises menacées de destruction

Les travaux de démolition à l'église de Gesté / © France 3 Pays de la Loire
Les travaux de démolition à l'église de Gesté / © France 3 Pays de la Loire

En France, le Sénat aurait dénombré 2 800 églises rurales qui pourraient disparaître du paysage français. En cause, le coût d'entretien à la charge des communes, propriétaires des bâtiments.

Par Fabienne Béranger

Lors de la promulgation de la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat, ce dernier s'est en effet déclaré propriétaire de la majorité du patrimoine immobilier des Églises alors existant.

Or, entretenir ce patrimoine a un coût que beaucoup de petites communes ne peuvent supporter.

Résultat, certaines communes préfèrent procéder à la destruction des édifices religieux, avec, bien souvent, l'idée d'un projet de reconstruction moderne. Ainsi, l'église de Gesté dans le Maine-et-Loire dont les travaux de démolition partielle ont débuté en juin. L'idée de la municipalité étant la construction d'un nouveau lieu de culte plus modeste.

Mi-juillet, le Tribunal Administratif de Nantes, qui avait été saisi, décidait de la poursuite des travaux.
L'église et les pelleteuse ce matin / © Eric Aubron
L'église et les pelleteuse ce matin / © Eric Aubron

Autre commune du Maine-et-Loire : Saint-Gemmes d'Andigné. L'église accueille toujours des paroissiens. La municipalité voudrait détruire la nef construite en tuffeau il y a prés de 150 ans et la remplacer par un bâtiment circulaire en béton surmonté d'un toit en zinc. Selon la municipalité, restaurer le bâtiment coûterait plus cher que le remplacer. 

A Saint-Gemmes, la résistance s'organise. Une demande de classement a été déposée auprés de l'Etat. Ce qui bloque pour l'instant toute initiative.

Faut-il démolir les églises ?










 

A lire aussi

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus