Solidex : solidaires et en solex, 4 jeunes nazairiens à Osijek en Croatie en attendant Istanbul

© Solidex
© Solidex

Nous suivons chaque semaine le périple de 4 nazairiens partis en Solex à travers l'Europe, destination finale Istanbul.

Par L'équipe Solidex

Le coup de main solidaire à l'Alliance Française

Depuis plusieurs années, Nada essaie d'apporter toute la dynamique possible à la structure de l'Alliance Française.
Originaire de Serbie mais ayant grandi en Suisse, elle partage ses connaissances de la langue française avec des apprenants de tous âges dont le nombre va croissant (120 à ce jour ).

Nada de l'Alliance Française / © Solidex
Nada de l'Alliance Française / © Solidex

Nada cherchait à rendre ses locaux encore plus accueillants, du coup les jeunes de Solidex ont trouvé là l'occasion de lui donner un coup de main.
Résultat : nouvelle ambiance à l'Alliance Française salué par tous les amis de l'association qui doivent se battre avec des budgets très serrés et qui ont bénéficié sur quatre jours de l'énergie des Solidex.

Clément s'est occupé de percer les murs, mettre cheville et vis, accrochés les cadres préparés par Claire et Amandine. Les cadres présentent des tableaux réalisés par des enfants ou adultes apprenant la langue française et présentant leur vision de la France. Il a fallu faire une sélection parmi les nombreuses Tour Eiffel......mais le résultat est sympathique et riche !

 / © Solidex
/ © Solidex

Baptiste et Amandine se sont occupés de vider les rayons de la bibliothèque pour peindre deux murs en rouge et donner ainsi une touche gaie et dynamique à ces locaux.
L'occasion aussi de ranger à nouveau les livres et de passer en revue la culture française disponible allant de Maupassant à Frédéric Dard, de Baudelaire au livre de Médecine en français...

 / © Solidex
/ © Solidex

La salle de cours avec un écran très moderne, connecté à internet, disposant de haut parleurs de qualité........pas sûr que toutes les écoles de France aient la même chose, mais à Osijek, Nada utilise tous les supports pour donner envie d'apprendre le français.
Comme ces pages du Monde, qui servent au décor à titre de tapisserie, une bonne occasion pour les apprenants d'apprendre le français en regardant les murs !

Une solution intelligente et économique !

 / © Solidex
/ © Solidex

Juste à côté de la bibliothèque, un balcon qui fait passerelle vers la cuisine. Claire s'est attaquée à la peinture des ouvertures et des nombreux cadres entourant les vitres...pas simple...sans compter que toutes les portes et fenêtres existent en double...c'est le double vitrage à l'ancienne !

 / © Solidex
/ © Solidex

Ce coup de main solidaire a même été fait l'objet d'un article dans la presse qui s'est émue de l'exploitation de travailleurs étrangers à l'Alliance Française : à regarder les visages des 4 Solidex, la contrainte n'est pas évidente à prouver. Seule difficulté omniprésente : la chaleur : dès 9h du matin on se dirige rapidement vers les 30°, le thermomètre a même flirté avec les 38° qui oublient parfois de redescendre le soir...

 / © Solidex
/ © Solidex

Dimanche 4 aout, le départ. Après quelques jours à donner un coup de main à l'Alliance Française, les quatre Solidex se lèvent de bonne heure et de bonne humeur, pas fâchés de retrouver leurs Solex laissés au repos quatre jours, la plus longue trève depuis le départ de Saint Nazaire.....
7H30, la fraîcheur n'est déjà plus ce qu'elle était.....nous sommes à l'Est, le soleil est debout depuis longtemps et déjà nous envoie quelques UV et autres infra rouges en guise d'avertissement.
Message reçu par les Solidex : mieux vaut rouler au maximum le matin, cet après-midi on leur promet 39°, à l'ombre.......
 / © Solidex
/ © Solidex

Un petit dej pour certains, de l'eau pour d'autres, c'est parti. Sortir d'Osijek par les longs boulevards, faire cap à l'est encore et encore, et faire face au soleil ! Mais la vitesse modérée des Solidex leur permet de capter un petit air qui n'existe pas en station immobile. Un point de gagné, une fois de plus, grâce au Solex !

Pour que le voyage soit plus sûr, dès que possible, remplir les bidons. Bien compter le nombre de bouchons d'huile à ajouter, bien refermer après avoir fait le plein des Solex, et bien caler les bidons dans la remorque.
 / © Solidex
/ © Solidex

A la station comme sur la route, la vue ou l'ouie des Solex ne laissera personne indifférent. Tantôt un ''salut'' avec les bras, tantôt un sourire, tantôt un coup de klaxon........jamais l'indifférence!

La route vers la Serbie est encore longue mais les Solex roulent bien. Seule la température leur imposera de faire des pauses. Le lieu de ces pauses n'est pas défini, seul la surface ombrée compte, quitte à s'allonger devant une épicerie fermée le dimanche et rêver de tomates fraîches, avec près de 40° à l'ombre, il était temps d'arrêter, le carburant moussait dans certains réservoirs !
 / © Solidex
/ © Solidex

Des descentes à 10%, des montées à l'identique, les chaussures ( meilleur frein sur Solex ) les organismes et les moteurs sont mis à rude épreuve, mais la récompense approche.
Après la traversée de Vukovar dont les cicatrices les plus notoires figurent sur le château d'eau dont on se demande encore comment il tient debout.
La ruine apparaît au détour d'un virage et stoppera net les jeunes Solidex. Quelques minutes à observer , à réfléchir sur cette guerre qu'ils n'ont pas connue ( ils avaient 4 ans ), mais dont ils ont entendu parler, à l'intelligence de l'homme, ou à sa betise........et la route continue.

Arrivée à Ilok, cité touristique située sur une hauteur, dominant le fleuve majestueux : le Danube. En bas, une petite plage, quelques tonnelles ombragées et une petite plage : la récompense est là, le plongeon c'est maintenant ! Au loin, le ont qui enjambe le Danube est le pont qu'il vont emprunter et qui sert aujourd'hui de frontière entre la Croatie et la Serbie.
De l'autre côté du fleuve, les Serbes aussi se baignent, écoutent de la musique, profitent de ce dimanche torride.....
 / © Solidex
/ © Solidex

Nous les quittons ce dimanche soir 4 août, la prochaine rencontre sera en Turquie. En attendant, après la Serbie, les Solidex ont prévu 5 jours en Bulgarie et 5 jours en Roumanie. Un Roumain s'est arrêté sur la route, pour les inviter chez lui!
 / © Solidex
/ © Solidex

Parce qu'il avait vu les Solex!

Sur le même sujet

Les + Lus