• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

“Il y a sans doute des frontières à ne pas franchir et cette frontière c'est la porte de l'école” Valérie Trierweiler sur l'affaire Leonarda

Ce contenu n'est plus disponible

Alors que l'enquête administrative sur l'affaire Leonarda sera rendue ce soir. La Première Dame à Angers dans le 12/13 de France 3 Pays de la Loire a pris position. Une ligne plus proche de celle de Vincent Peillon que de Manuel Valls.

Par Xavier Collombier

Le Verbatim

Question de Myriam N'guénor

L'école qui donne une chance à chacun. L'interpellation de Leonarda. Elle n'a pas eu cette chance ?"


Réponse de Valérie Trierweiler

Oui... Je ne veux pas me mêler de cette affaire... Mais ce que je veux dire.. c'est que l'école c'est un lieu d'intégration.. Ce n'est pas un lieu d'exclusion...On le voit pour les enfants handicapés mais on le voit pour des enfants qui sans doute n'ont pas de papiers ou qui sont plus défavorisés...Il y a sans doute des frontières à ne pas franchir.. et cette frontière c'est la porte de l'école"...
 

Le rapport ce soir

Les conclusions de l'enquête administrative sur les conditions de l'expulsion vers le Kosovo de la jeune Leonarda seront rendues ce soir au gouvernement. L'exécutif a prévu, d'après nos confrères des Echos de s'exprimer largement sur le résultat de l'enquête diligentée à la demande du Ministre de l'intérieur. L’Elysée, hier soir jeudi, avait fait savoir que les instructions ministérielles pourraient être " précisées " pour sanctuariser l'école de la République.

A lire aussi

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus