Ligue 1 : les Nantais ultra réalistes laminent les Bordelais 3-0

La joie Nantaise face à Bordeaux / © AFP/ Nicolas Tucat
La joie Nantaise face à Bordeaux / © AFP/ Nicolas Tucat

Quelques 2300 spectateurs nantais avaient fait le déplacement pour ce derby de l’Atlantique. Et ils n’ont pas été déçus par la prestation des Canaris qui ont littéralement corrigé les Girondins sur leur terre.

Par Claude Bouchet

Ce qui s’est passé en première mi-temps

Dès l’entame du match, les Nantais montrent clairement qu’ils sont venus à Bordeaux pour prendre des points. C’est notamment le cas, dès la 4è avec Filip Djordjevic qui s’élève très haut pour donner de la tête, suite à un beau débordement de Vincent Bessat, mais sans succès.

La fin de ce quart d’heure nantais sera sanctionnée par un carton jaune pour Chaker Alhadhur suite à son intervention musclée sur Obraniak. Dès lors, ce sont les Girondins qui vont outrageusement  faire le jeu. Voyez plutôt.

A la 16è minute, grosse panique dans la surface nantaise mais Maurice-Belay tergiverse trop et permet aux deux défenseurs nantais de venir le neutraliser ! 

Deux minutes plus tard, Obraniak trouve le poteau  suite à un centre en profondeur de Sertic.
A la 20è,  Il y a, à nouveau, le feu dans la défense nantaise ! Lancé dans la profondeur, Diabaté efface Riou venu à sa rencontre mais il se fait reprendre in extremis le ballon par Vizcarrondo, revenu dans son dos.

En six minutes, ce sont trois occasions nettes pour les Bordelais, sans aucun but... Le genre de situation qu'une équipe finit en général, par regretter amèrement…

Contre le court du jeu, Nantes ouvre le score à la 41è, sur son seul tir cadré dans ce début de partie. Le réalisme est maximal…A l’origine de l'action, un geste technique parfait de Bedoya. L’américain contrôle le ballon et fait un beau retourné face au but, repris victorieusement par, Vincent Bessat auteur par ailleurs d’un gros match. Son premier but en Ligue 1 depuis la saison 2007-2008, à l'époque disputée sous les couleurs du FC Metz.

Et en seconde période

Le FC Nantes revient sur le terrain, avec de meilleures intentions offensives, et ça se voit ! Dès la 53è, Djordjevic a une possible balle du 2-0 au bout de la tête, sur un centre de Cissokho, mais Carrasso ferme bien les angles et fait obstacle au ballon.

A la 57è les girondins ont une nouvelle chance d’ouvrir le score. Bien servi par Obraniak au point de penalty, Diabaté s'emmêle les compas et ne parvient pas à armer sa frappe…Quelle occasion manquée pour le meilleur buteur bordelais ! Le but nantais va définitivement se fermer pour Bordeaux.

A la 62è, c’est même les Canaris qui vont doubler la mise (2-0)  Sur un coup franc tiré par Bessat, maladroitement repoussé par Saivet dans un premier temps, avant que Djilobodji ne trompe Carrasso ! Douze minutes plus tard, les Canaris vont même enfoncer le clou et marquer un troisième but. Sur un centre de Veretout, Carrasso repousse une première tentative de Bedoya mais Djordjevic, le renard des surfaces, est bien présent pour récupérer le ballon et mystifier la défense girondine.

Le fin de la rencontre sera plus mitigée. Le match a perdu toute intensité. Nantes laisse le ballon aux Girondins, qui ne savent guère quoi en faire....

Les Nantais se positionnent en embuscade dans l'ombre du podium

Dominés en première mi-temps, les hommes de Der Zakarian, très réalistes ont su prendre l'avantage devant le but adverse. Au classement, le FC Nantes conserve sa quatrième place et revient à 3 points de Monaco, le nouveau troisième de la ligue 1.
Le classement provisoire après la rencontre / © Capture LFP
Le classement provisoire après la rencontre / © Capture LFP

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Eau et pesticides : la situation des Pays de la Loire

Les + Lus