Rezé : Le cirque Plume plante son chapiteau pour un mois de représentations

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Guillaud

Silhouette familière pour nombre de Rezéens, le chapiteau du Cirque Plume a retrouvé la place du pays de Retz à Rezé. Une installation au cordeau sous l'oeil avisé du régisseur général Jean-Philippe Pernin...

Une dizaine de semi-remorques, une vingtaine de caravanes, un chapiteau jaune de taille XXL... une chose est sûre, l'arrivée du Cirque Plume ne peut passer longtemps inaperçu.

C'est la sixième fois que le cirque s'installe à Rezé, la dernière remonte à 2010. Autant dire qu'entre les Rezéens et les circassiens franc-comtois, il y a comme une longue histoire d'amour.
En attendant le début des représentations du nouveau spectacle Tempus fugit le 5 avril, une équipe technique constituée d'une vingtaine de personnes encadrées par le régisseur général Jean-Philippe Pernin était à l'oeuvre ce week-end pour monter le chapiteau. Et ce n'était pas une mince affaire...
3800 m2 de superficie, 6 mâts d'une hauteur de 18 mètres, un gradin de 1000 places, un deuxième chapiteau d'accueil de 297m2... la bête est imposante et nécessite plusieurs jours de travail.
"C'est un chapiteau fait sur mesure pour le Cirque Plume", précise Jean-Philippe Pernin, "c'est du solide. Il est l'un des rares à avoir résisté à la tempête de 1999". De fait, tandis que nombre de chapiteaux se retrouvaient à terre, que le toit de la Grande halle de la Villette à Paris, où se trouvait précisément le cirque, s'envolait, le chapiteau jaune, lui, résistait vaillamment.

Mardi, le chapiteau devrait être fin prêt pour accueillir l'équipe artistique. Une autre histoire commencera...